www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Passe ton Bach d'abord
13ème édition - 2020
Le report
 
Critiques
 
Toulouse les Orgues
25ème édition
Concert de la Loge
Benjamin Alard, orgue
18/10/2020
Piano aux Jacobins
41ème édition
David Kadouch
23/09/2020
Piano aux Jacobins
41ème édition
Bertrand Chamayou
09/09/2020
Toulouse les Orgues
25ème édition
Raconte-moi l'orgue
26/08/2020
Toulouse les Orgues
24ème édition
1er au 13/10/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Boris Berezovski
30/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Elisabeth Leonskaja
25/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
David Fray
18/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nicholas Angelich
17/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nelson Goerner
12/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Christian Zacharias
Alexandre Kantorow
05 et 06/09/2019
Festival de la Vézère
Madame Butterfly
G. Puccini
10/08/2019
Festival de la Vézère
L'Italienne à Alger
G. Rossini
09/08/2019
Festival Castell Peralada
El Quijote del Plata
26/07/2019
Passe ton Bach d'abord
12ème édition
07, 08 et 09/06/2019
Toulouse les Orgues
Jour de fête
Michel Bouvard
Christophe Coin
12/10/2018
Toulouse les Orgues
L'Amour divin
Le Rapt invisible
03/et 04/10/2018
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou, piano
Elodie Sicard, danse
19/09/2018
Piano aux Jacobins
Steven Osborne
14/09/2018
Piano aux Jacobins
Alexandre Tharaud
12/09/2018
Piano aux Jacobins
Nicolas Horvath-Moondog
08/09/2018
Piano aux Jacobins
Joseph Moog
06/09/2018
Piano aux Jacobins
Joaquín Achúcarro
05/09/2018
Festival Castell Peralada
Amore
Svetlana Zakharova
13/08/2018
Festival de la Vézère
La Chauve-Souris
Johann Strauss fils
11/08/2018
Festival de la Vézère
L'Enlèvement au Sérail
Wolfgang Amadeus Mozart
10/08/2018
Festival Castell Peralada
Récital Javier Camarena
29/07/2018
Festival Castell Peralada
Récital Jonas Kaufmann
28/07/2018
Festival Castell Peralada
Thaïs, Jules Massenet
27/07/2018
Toulouse d'été
15ème édition
18, 19 et 20/07/2018
Passe ton Bach d'abord
11ème édition
01/06 au 03/06/2018
 

 

Festivals/ Piano aux Jacobins - Alexandre Tharaud
12 septembre 2018
     

CRITIQUE

Alexandre Tharaud : Beethoven en perspective

Le 39ème festival international Piano aux Jacobins poursuit sa cohabitation amicale entre artistes consacrés et jeunes pousses du clavier en émergence. Avec Alexandre Tharaud, il s’agit de retrouver l’un des indiscutables musiciens de la première catégorie. Le pianiste mène sa carrière avec intelligence et sensibilité. Sans éclat superfétatoire, il visite les contrées musicales qui l’inspirent et nourrissent son parcours d’artiste. Il n’hésite pas à franchir allègrement les siècles, ni à imaginer des parcours très personnels. Ce 12 septembre dernier, il replaçait Beethoven dans un contexte à la fois historique et affectif avec conviction et engagement.

Sous ses allures d’adolescent, Alexandre Tharaud témoigne d’un accomplissement artistique impressionnant. Ainsi, le programme de son récital du 12 septembre semble obéir à une logique musicale à la fois réfléchie et originale. L’épine dorsale, le fil rouge de cette soirée repose à l’évidence sur les deux sonates de Beethoven opus 109 et opus 111 qui concluent chaque partie de soirée. Deux partitions de la dernière période créatrice du compositeur.
Fort habilement, l’interprète fait précéder l’opus 109 d’une série de six pièces de clavecin extraites des quatre livres composés par François Couperin et qui paraissent entre 1713 et 1730. Il y manifeste une alacrité, une imagination et une admirable diversité des phrasés. Son toucher, d’une clarté, d’une transparence implacables, permet de souligner l’essentiel de chaque pièce. Ainsi, l’ironie se glisse sous les notes de « Les calotins et les calotines ». Une sorte d’obsession rythmique balise la « Passacaille », alors que la plus profonde et douce nostalgie imprègne l’émouvante « Les Ombres errantes ». Comme il se doit, le pianiste conclut cette séquence avec le très emblématique et stimulant « Tic-toc-choc ». Destinées à être joué sur un clavecin à deux claviers, ces pièces exigent de leur interprète une technique pointue pour pouvoir être exécutées, telles qu'elles sont écrites, sur un seul clavier. Alexandre Tharaud y fait merveille.



Alexandre Tharaud

La seconde partie du concert s’ouvre sur une œuvre située à l’opposé du spectre chronologique. Il s’agit des Variations opus 27 composées par Anton Webern entre octobre 1935 et septembre 1936. Bien installé dans le modernisme de l’atonalité et du dodécaphonisme, la bible de cette seconde Ecole de Vienne fondée par Arnold Schönberg, ce court triptyque est la seule œuvre pour piano solo publiée par Webern. Son langage explore tous les contrastes possibles du clavier. Alexandre Tharaud l’assimile avec une aisance incroyable. A l’étrangeté mélodique, éclatée sur toute la largeur du clavier, correspond une incroyable diversité rythmique que l’interprète souligne tout autant que sa dynamique. La conclusion de l’œuvre, fondue dans un silence impressionnant fait écho aux finals des deux sonates de Beethoven.
De ces deux chefs-d’œuvre de tout le répertoire pour piano solo, Alexandre Tharaud livre ce soir-là une vision volcanique, rugueuse, engagée. Le lyrisme des premiers arpèges de la Sonate n° 30 opus 109 cède vite la place aux accents de révolte. Sous les doigts du pianiste, le Prestissimo retentit comme un cri de rage, jusqu’aux derniers accords, comme désespérés. Tout le final, Andante molto cantabile ed espressivo, se construit comme une méditation d’une noirceur absolue qui conduit peu à peu vers le néant. Là aussi, le silence prolonge ce final comme s’il s’agissait d’une ultime variation. L’émotion est palpable.
Enfin, toute la Sonate n° 32 opus 111, qualifiée souvent d’« Adieu au piano »,dernier recours de Beethoven à son instrument favori, prend ici des accents de tragédie intime. Les premiers accords du Maestoso donnent le ton. La violence qui s’y manifeste n’est en rien atténuée par l’interprète qui fait sienne la révolte si justifiée du compositeur contre un destin d’une terrible cruauté. Est-ce la surdité totale qui affecte alors Beethoven qui peut générer un tel déferlement de douleur ? La sublime Arietta qui conclut cette œuvre ultime résonne là comme un adieu au monde. Alexandre Tharaud la conduit avec la conviction d’une marche implacable, avec ses plages de doute, ses élans irrépressibles, ses appels désespérés. Il en souligne avec conviction l’impressionnante modernité du langage. Ainsi l’étonnante variation qui semble adopter un rythme de jazz, et qui souvent surprend, ne se détache pas vraiment de l’ensemble des variations, toutes d’une originalité stupéfiante. Et puis enfin, là aussi l’apaisement que semblent apporter les derniers accords évoque davantage une profonde résignation. Un nouveau prolongement de la musique par le silence, aussi bien respecté par le pianiste que par le public, conclut ce programme sur un recueillement bienvenu.
Néanmoins, l’accueil chaleureux ramène Alexandre Tharaud sur scène avec un bis qui apporte la détente nécessaire après une telle accumulation de tension. La soirée s’achève donc sur la grâce d’une Valse de Chopin…

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 14 septembre 2018

 

infos
 
Informations sur le
Festival International,
Piano aux Jacobins -
page d'accueil :


www.pianojacobins.com


Réservations par téléphone :


05 61 22 40 05

par Email :

contact@pianojacobins.com


ou sur le site internet :

www.pianojacobins.com
.

Ouverture de la billetterie :

Pour les abonnements, à partir du 2 mai
Pour les places à l’unité, à partir du 9 mai


Programme du concert donné le 12 septembre 2018 à 20 h dans le cloître des Jacobins de Toulouse

* F. Couperin
- Pièces de Clavecin
La Logivière. Allemande
Les calotins et les calotines
Les Razeaux
Passacaille
Les Ombres errantes
Le tic-tac-choc

* L. van Beethoven
-Sonate n° 30 opus 109

* A. Webern
- Variations opus 27

* L. van Beethoven
- Sonate n° 32 opus 111

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
 
2020-2021
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index