www.classicToulouse.com
Articles
 
Que Dieu lui pardonne
Laurent Malot
Les trois crimes de Noël
Christian Jacq
Une seconde avant Noël
Romain Sardou
La Louve cathare
Mireille Calmel
Le mystère de
la Main rouge
Henri Lœvenbruck
Le dernier message
Nicolas Beuglet
Egypte, l'ultime espoir
Christian Jacq
Les Garçons de l'amour
Ghazi Rabihavi
Confessions inachevées
Ye Lingfeng
Babylone / Le Réveil des
Passions
Catherine David et
Françoise Bouron
La Chambre des Dupes
Camille Pascal
Bénie soit Sixtine
Maylis Adhémar
Patagonie
Michèle Teysseyre
Le Fou d'Ariane
Myrielle Marc
Le Code et la Diva
Christian Grenier
Un homme averti ne
vaut rien
Romain Sardou
La Vallée
Bernard Minier
La Cité de Feu
Kate Mosse
Jeanne d'Arc
Pauline de Préval
Et passe le souffle
des dieux
Philippe Séguy
Domenico Scarlatti
Martin Mirabel
L'Affaire Clara Miller
Olivier Bal
Selon Bach
Michel Brun
Le Duel
Frédéric Mitterrand
Louis XIV, l'enfant roi
François-Guillaume Lorrain
La Petite Voleuse de la soie
José Frèches
Le Loup des Cordeliers
Henri Loevenbruck
Horemheb
Christian Jacq
Le Roi fol
Laurent Decaux
L'Île du Diable
Nicolas Beuglet
Donne-moi des ailes
Nicolas Vanier
Ces femmes qui ont fait
l'Egypte
Christian Jacq
La Prisonnière du diable
Mireille Calmel
M, le bord de l'abîme
Bernard Minier
La Troupe Offenbach
Dominique Ghesquière
Les Cœurs aimants
Anne Plichota &
Cendrine Wolf
Les Hommes du Président
Rémi Kauffer
Berlioz
Bruno Messina
 

 

Livres/ Le Roi fol - Laurent Decaux
     
COUP DE CŒUR
   
     

Une France à l’ombre des marmousets

Laurent Decaux nous a plus qu’agréablement passionné avec son premier roman autour du Saint Suaire : Le Seigneur de Charny (2017). Pour notre plus grand bonheur, le fils d’Alain Decaux continue sur sa lancée médiéviste et nous plonge cette fois au cœur d’un règne dont l’issue fut fatale à la France, celui de Charles VI, le Roi fou surnommé aussi le Bien Aimé.

A la mort de son père, Charles V, ce fils devenu Roi de France à l’âge de 12 ans, va se montrer particulièrement habile en termes de gouvernance en appelant à ses côtés ce que l’on nomme aujourd’hui la société civile. Ni manants (quand même !), ni princes, ni fonctionnaires, ils étaient simplement des proches du Roi, ses intimes, ses conseillers.


O

Pour leur donner du pouvoir dans l’administration du pays, Charles VI évince ses oncles. Ce que ceux-ci ne lui pardonneront jamais, nommant par dérision ces intimes les marmousets. Cela dit, la France de Charles VI retrouve le chemin de la prospérité. Tout irait pour le mieux en cette fin du XIVème siècle français malgré des tensions toujours latentes avec les Anglais. Mais voilà qu’un scandale d’adultère au plus haut sommet du pouvoir fait bruisser le Royaume des plus folles rumeurs. Suit un attentat contre le Premier ministre, l’un des marmousets. Plus grave encore, Charles VI commence à ressentir les premiers effets d’une terrible maladie que lui a léguée sa mère Jeanne de Bourbon : l’aliénation mentale. La suite nous la connaissons tous. Le Royaume replonge dans le chaos de près d’un demi-siècle de guerre civile. Mais une jeune fille est née à Domrémy….

Nous n’en sommes pas là. Pour l’heure Laurent Decaux nous met dans les pas de ces fameux marmousets et d’une poignée de personnages historiques de tous bords tels le spéculateur et légendairement chimiste Nicolas Flamel, le peintre Paul de Limbourg, génie de l’enluminure, le cuisinier Taillevent, le premier « queux » de l’Histoire, la redoutable Valentine Visconti, virtuose italienne dans l’art du poison. Tous ont leur place dans ce long et finalement douloureux épisode de notre Histoire. Ajoutez à cela une touche de roman afin de fluidifier des événements en eux-mêmes déjà juste incroyables, plus la somme d’une gigantesque documentation et vous avez à nouveau un livre passionnant qui va vous entraîner dans ce Paris de la fin du XIVème siècle, siècle que l’auteur définit lui-même comme celui des trois fléaux : la Peste noire, la Guerre de Cent ans et le Schisme d’Occident.
Quelques événements vers la fin de ce livre tendraient à nous faire attendre une suite. Il n’est rien de dire combien nous l’espérons !

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 20 octobre 2019

 

infos
 
 

« Le Roi fol », roman de Laurent Decaux – XO Editions – 336 pages –
19,90 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index