www.classicToulouse.com
Annonces
 
Passe ton Bach d'abord
13ème édition - 2020
Le report
 
Critiques
 
Toulouse les Orgues
25ème édition
Concert de la Loge
Benjamin Alard, orgue
18/10/2020
Piano aux Jacobins
41ème édition
David Kadouch
23/09/2020
Piano aux Jacobins
41ème édition
Bertrand Chamayou
09/09/2020
Toulouse les Orgues
25ème édition
Raconte-moi l'orgue
26/08/2020
Toulouse les Orgues
24ème édition
1er au 13/10/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Boris Berezovski
30/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Elisabeth Leonskaja
25/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
David Fray
18/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nicholas Angelich
17/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nelson Goerner
12/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Christian Zacharias
Alexandre Kantorow
05 et 06/09/2019
Festival de la Vézère
Madame Butterfly
G. Puccini
10/08/2019
Festival de la Vézère
L'Italienne à Alger
G. Rossini
09/08/2019
Festival Castell Peralada
El Quijote del Plata
26/07/2019
Passe ton Bach d'abord
12ème édition
07, 08 et 09/06/2019
Toulouse les Orgues
Jour de fête
Michel Bouvard
Christophe Coin
12/10/2018
Toulouse les Orgues
L'Amour divin
Le Rapt invisible
03/et 04/10/2018
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou, piano
Elodie Sicard, danse
19/09/2018
Piano aux Jacobins
Steven Osborne
14/09/2018
Piano aux Jacobins
Alexandre Tharaud
12/09/2018
Piano aux Jacobins
Nicolas Horvath-Moondog
08/09/2018
Piano aux Jacobins
Joseph Moog
06/09/2018
Piano aux Jacobins
Joaquín Achúcarro
05/09/2018
Festival Castell Peralada
Amore
Svetlana Zakharova
13/08/2018
Festival de la Vézère
La Chauve-Souris
Johann Strauss fils
11/08/2018
Festival de la Vézère
L'Enlèvement au Sérail
Wolfgang Amadeus Mozart
10/08/2018
Festival Castell Peralada
Récital Javier Camarena
29/07/2018
Festival Castell Peralada
Récital Jonas Kaufmann
28/07/2018
Festival Castell Peralada
Thaïs, Jules Massenet
27/07/2018
Toulouse d'été
15ème édition
18, 19 et 20/07/2018
Passe ton Bach d'abord
11ème édition
01/06 au 03/06/2018
 

 

Festivals / Festival de la Vézère 2019 -Madame Butterfly
Giacomo Puccini – 10 août 2019
     
CRITIQUE

De belles et prometteuses découvertes

Deuxième ouvrage de la tournée 2019 de Diva Opera, Madame Butterfly succède donc à l’irrésistiblement comique Italienne à Alger donnée la veille dans cette grange magique du Château du Saillant, sur les bords accueillants et rafraîchissants de la Vézère. Grand écart émotionnel assuré ! D’autant que la production nous met, lieu oblige, en présence très rapprochée des interprètes. Et comme nous le savons depuis toujours, cette troupe s’engage dramatiquement avec beaucoup de passion.

Cette année nous vaut deux découvertes majeures. Il en est ainsi du jeune ténor indonésien Satriya Krisna dont le Pinkerton fait valoir un très beau timbre lumineux, chatoyant, une voix parfaitement homogène dans tous les registres et un ambitus conséquent. Aujourd’hui il aborde Don José (Carmen de Bizet) et nul doute que nous en entendrons reparler.


Cio Cio San (Susana Gaspar) et Philip Smith (Sharpless) - Crédit photo FDV -

Il en est de même du littéralement luxueux Sharpless du baryton britannique Philip Smith, un artiste dont on ne sait quoi admirer le plus, d’une tenue scénique remarquable à une voix somptueusement timbrée jusqu’en haut d’un registre supérieur paré d’harmoniques chaudes et enveloppantes, d’un phrasé inépuisable à une constante recherche de couleurs. Superbe ! A leurs côtés, nous retrouvons la dernière Mimi in loco (Bohème en 2017), la soprano portugaise Susana Gaspar. Toujours aussi émouvante, la cantatrice développe une belle voix ample et bien conduite. Malheureusement nous retrouvons aussi ce métal acide dans les aigus appuyés, métal qui disparaît mystérieusement lorsque ceux-ci sont donnés en demi-teintes. Dommage car cela entache une prestation au demeurant convaincante, surtout dans un rôle d’une telle difficulté. Les seconds rôles sont parfaitement tenus, à commencer bien sûr par la Suzuki fort émouvante de Louise Mott et le Goro fielleux à souhait d’Ashley Catling, sans oublier le Bonze imposant de Timothy Nelson et le Prince Yamadori de Samuel Pantcheff.
Au piano, Bryan Evans accompagne avec beaucoup d’attention le drame jusqu’à son terrible dénouement. De nombreux rappels viennent clore cette unique représentation donnée à guichet fermé.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 14 août 2019

 

infos
 
Renseignements et réservations :

www.festival-vezere.com  
 
 
 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
 
2020-2021
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index