www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Festival de la Vézère
41ème édition
06/07 au 16/08/2022
Festival Castell Peralada
Présentation
08/07 au 06/08/2022
Toulouse les Orgues
Les Quartiers d'été
11/07 au 17/09/2022
Piano aux Jacobins
43ème édition
09 au 30/09/2022
 
Critiques
 
Festival Castell Peralada
Nabucco
Giuseppe Verdi
30/07/2022
Festival Castell Peralada
Hadrian
Rufus Wainwright
29/07/2022
Festival de Toulouse
Concerts sous les étoiles
Théotime Langlois de
Swarte, violon
Justin Taylor , clavecin
21/07/2022
Toulouse les Orgues
Les Quartiers d'été
11/07/2022
Festival de Toulouse
Concerts sous les étoiles
10 et 12/07/2022
Festival Castell Peralada
Bayerisches Staatsballett
08 et 09/07/2022
Passe ton Bach d'abord
14ème édition
10, 11 et 12/06/2022
Camon en Musiques
5ème édition
14/05/2022
Toulouse les Orgues
26ème édition
05 au 17/10/2021
Passe ton Bach d'abord
13ème édition
24, 25 et 26/09/2021
Piano aux Jacobins
Alexandre Kantorow
14/09/2021
Piano aux Jacobins
Simone Dinnerstein
08/09/2021
Festival de Prades
Les Sacqueboutiers
10/08/2021
Festival de la Vézère
Don Giovanni
Wolfgang Amadeus Mozart
Carmen
Georges Bizet
07 et 08/08/2021
Opéra des Landes
Pelléas et Mélisande
Claude Debussy
18/07/2021
Camon en Musiques
4ème édition
17 au 19/04/2021
Toulouse les Orgues
25ème édition
Concert de la Loge
Benjamin Alard, orgue
18/10/2020
Piano aux Jacobins
41ème édition
David Kadouch
23/09/2020
Piano aux Jacobins
41ème édition
Bertrand Chamayou
09/09/2020
Toulouse les Orgues
25ème édition
Raconte-moi l'orgue
26/08/2020
Toulouse les Orgues
24ème édition
1er au 13/10/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Boris Berezovski
30/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Elisabeth Leonskaja
25/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
David Fray
18/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nicholas Angelich
17/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Nelson Goerner
12/09/2019
Piano aux Jacobins
40ème édition
Christian Zacharias
Alexandre Kantorow
05 et 06/09/2019
Festival de la Vézère
Madame Butterfly
G. Puccini
10/08/2019
Festival de la Vézère
L'Italienne à Alger
G. Rossini
09/08/2019
Festival Castell Peralada
El Quijote del Plata
26/07/2019
Passe ton Bach d'abord
12ème édition
07, 08 et 09/06/2019
Toulouse les Orgues
Jour de fête
Michel Bouvard
Christophe Coin
12/10/2018
Toulouse les Orgues
L'Amour divin
Le Rapt invisible
03/et 04/10/2018
Piano aux Jacobins
Bertrand Chamayou, piano
Elodie Sicard, danse
19/09/2018
Piano aux Jacobins
Steven Osborne
14/09/2018
Piano aux Jacobins
Alexandre Tharaud
12/09/2018
Piano aux Jacobins
Nicolas Horvath-Moondog
08/09/2018
Piano aux Jacobins
Joseph Moog
06/09/2018
Piano aux Jacobins
Joaquín Achúcarro
05/09/2018
Festival Castell Peralada
Amore
Svetlana Zakharova
13/08/2018
Festival de la Vézère
La Chauve-Souris
Johann Strauss fils
11/08/2018
Festival de la Vézère
L'Enlèvement au Sérail
Wolfgang Amadeus Mozart
10/08/2018
Festival Castell Peralada
Récital Javier Camarena
29/07/2018
Festival Castell Peralada
Récital Jonas Kaufmann
28/07/2018
Festival Castell Peralada
Thaïs, Jules Massenet
27/07/2018
Toulouse d'été
15ème édition
18, 19 et 20/07/2018
Passe ton Bach d'abord
11ème édition
01/06 au 03/06/2018
 

 

Festivals/ Passe ton Bach d'abord 2022 - 10, 11 et 12 juin 2022
     
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Bach avec mention !

L’édition 2022 du festival Passe ton Bach d’abord s’est achevée le 12 juin sur une ovation debout dans une Halle aux Grains pleine à craquer d’un public ébloui et enthousiaste. Du vendredi au dimanche de ce week-end animé, les quatre-vingts concerts et évènements de trente minutes proposés dans 25 lieux patrimoniaux ou insolites de la métropole toulousaine ont attiré les curieux comme les mélomanes déterminés.

Remis à plusieurs reprises durant les turbulences de la période écoulée, le festival a enfin fêté sa renaissance dans une floraison d’événements festifs et révélateurs au cours desquels le meneur de jeu, Michel Brun, est parvenu à ranimer la flamme autour de son compositeur fétiche.


Les trois chanteurs de l'armoire polyphonique - Photo Classictoulouse -

Parmi la multitude d’événements musicaux proposés dans des lieux déterminés, il en est un qui surprend par son titre et son déroulement sous forme de fil rouge pendant toute la durée du festival : L’Armoire Polyphonique - Chant a cappella à trois voix bien rangées… L’armoire en question se déplace et se pose en divers lieux de la ville. Elle héberge trois polyphonistes qui attendent que les portes s’ouvrent pour chanter l’une de leurs compositions, aux paroles joyeusement iconoclastes et anachroniques. Et c’est aux passants, qui souvent patientent avant un concert, de se montrer suffisamment curieux pour ouvrir eux-même ces portes. La bonne humeur est bienvenue !

Cantates et concertos

Le dimanche en fin de matinée, en la chapelle de l’Hôtel Dieu, l’Ensemble Baroque de Toulouse, dirigé par Michel Brun, accueillait les spectateurs avec l’une des deux-cents cantates du grand Cantor et l’un des trente-neuf concertos pour basson d’Antonio Vivaldi regroupés dans une petite demi-heure sous le titre « Exaltez Bach ». Ce matin-là, le Concerto en do majeur RV 468 ouvre la séquence.



Laurent Le Chenadec soliste du concerto pour basson de Vivaldi - Photo Classictoulouse -

L’incontournable bassoniste Laurent Le Chenadec y déploie avec le talent qu’on lui connait sa virtuosité soliste dans les deux seuls mouvements qui ont survécu à l’histoire. A cette occasion, Michel Brun confie aux spectateurs son projet d’offrir un jour (mais dans la durée…) l’intégrale de ces concertos avec la participation du même soliste.
Le chef de l’Ensemble Baroque offre ensuite la version pour soprano et traverso de la célèbre et sublime Cantate BWV 82 de Bach, Ich habe genug, dont la version initiale fut écrite pour voix d’alto et hautbois. La soprano Clémence Garcia rejoint alors l’Ensemble Baroque et Michel Brun au traverso. Elle transfigure cette émouvante méditation sur la mort, grâce à la fraîcheur de sa voix virtuose et la douce expression de son chant. Un beau moment d’émotion !


Michel Brun, traverso et Clémence Garcia, soprano, dans la cantate "Ich habe genug" de Bach - Photo Classictoulouse -

Les Ombres musicales

En début d’après-midi, l’ensemble Les Ombres abordait la musique pour viole de gambe et clavecin de Johann Sebastian Bach et une pièce pour viole seule de Carl Friedrich Abel. La violiste Margaux Blanchard et le claveciniste Diego Aros jouent d’abord les deux premiers mouvements de la sonate en sol majeur BWV 1027, puis l’intégrale de la Sonate en ré majeur BWV 1028. Une belle démonstration d’éloquence baroque qui associe la finesse sonore de la viole et l’acuité d’un clavecin aussi séduisant pour l’œil que pour l’oreille.
Entre ces deux pièces, un Prélude du violiste virtuose et proche de la famille Bach, Carl Friedrich Abel, met en valeur les sonorités de l’instrument. Pour terminer, l’Adagio rêveur de la Sonate en sol mineur BWV 1029 marque le retour à Bach.


Margaux Blanchard, viole de gambe, Diego Aros, clavecin - Photo Classictoulouse -

Bach to Africa

Le concert final du festival, réalisé en coproduction avec Odyssud-Blagnac, a donc rempli la Halle aux Grains d’une foule intéressée par le défi que semblait s’être lancé l’Ensemble Baroque et son directeur. Comme l’explique Michel Brun, l’idée consistant à associer musique de Bach et musique traditionnelle africaine est née de l’hommage rendu en 1994 à Albert Schweizer, médecin et organiste, pour son action humanitaire en Afrique (à Lambaréné, au Gabon), par Hugues de Courson et Pierre Akendengué. Cet hommage, baptisé Lambaréna, a consisté à enregistrer cette rencontre inédite entre la musique de Bach (dont Albert Schweizer était un interprète passionné) et la musique traditionnelle africaine.


Les percussions africaines - Photo Classictoulouse -

Le public qui a rempli la Halle aux Grains a donc vécu cette fusion, a priori improbable et finalement pleine d’évidence, entre deux cultures qui, au lieu de s’opposer, se complètent ! Dès le chœur d’entrée de la Passion selon Saint-Jean qui ouvre le spectacle, l’émotion naît de cette « intrusion » surprenante des percussions africaines au cœur d’une musique sacrée et familière.
Tout au long de ce programme admirablement imaginé, les pièces qui se succèdent s’enrichissent mutuellement de leur substance classique et africaine. Plusieurs virtuoses des percussions africaines, dont Karamoko Koné et Nicolas Henras, la marimbiste Laurence Meisterlin, Adama Keita, formidable joueur de kora, cette harpe africaine aux sonorités magiques, accompagnent la chanteuse Fanta Sayon Sissoko, ainsi que le danseur et chorégraphe Clément Assémian. Ces artistes admirables mêlent leurs contributions imaginatives à celles des musiciens classiques avec lesquels la fusion fonctionne dans une profonde harmonie spirituelle.


CarolineChampy-Tursun et Clémence Garcia - Photo Classictoulouse -

Ainsi le duo Wir eilen mit schwachen, extrait de la Cantate BWV 78 et chanté avec ferveur et finesse par la soprano Clémence Garcia et la mezzo-soprano Caroline Champy-Tursun, reçoit l’accompagnement magique de la kora d’Adama Keita, expert en la matière. L’air Erbarme dich extrait de la Passion selon Saint-Matthieu est associé à la chanson incroyablement proche Yafa ne ma… Les exemples de ces échos culturels se multiplient tout au long de la soirée au cours de laquelle le Chœur Baroque de Toulouse s’implique avec autant d’ardeur dans le chant africain que dans le chant dit « classique ».


Le danseur et chorégraphe Clément Assémian - Photo Classictoulouse -

Acclamés régulièrement par le public, les quelques treize numéros de cette présentation se concluent par le fameux chœur Jesu meine Freude de la cantate BWV 147 sur lequel brode le rythme traditionnel Kakilambé.
Cette magnifique démonstration aussi bien humaine que musicale reçoit finalement une ovation debout de l’ensemble des spectateurs de la Halle aux Grains, manifestement convaincus que la culture constitue le meilleur des liens entre les êtres.


Fanta Sayon Sissoko, chant traditionnel - Photo Classictoulouse -

Emu aux larmes, Michel Brun remercie l’ensemble des participants et le public tout en donnant quelques explications sur ce programme exceptionnel. Il annonce avec confiance l’édition suivante. Ce sera la quinzième !
N’en doutons pas, cette quatorzième édition de Passe ton Bach d’abord laissera une marque profonde pour tous ceux qui ont pu la suivre.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 13 juin 2022

 


 

infos
 

Renseignements et
détails des événements
sur le site internet de l'Ensemble Baroque de Toulouse :


http://www.ensemblebaroque
detoulouse.com/


Téléphone :
05 61 52 73 13

 
 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2022-2023
 
 
 
 
Les Clefs de Saint-
Pierre
 
Grands Interprètes
 

Les Arts
Renaissants

 
Odyssud-Blagnac
 
 
 
 
 
 
 
Toulouse Guitare
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index