www.classicToulouse.com
Articles
 
Lohengrin
R. Wagner
Opéra de Dresde
Le Pêcheurs de perles
G. Bizet
Metropolitan de New-York
Turandot
G. Puccini
Scala de Milan
New Year's concert 2017
Wiener Philharmoniker
Gustavo Dudamel
Andrea Chénier
U. Giordano
Royal Opera House London
Les petits plaisirs du
Seicento
Les Passions
Orangerie de Rochemontès
La Donna del lago
G. Rossini
Metropolitan de New-York
Macbeth
G. Verdi
Metropolitan de New-York
Maurizio Pollini
De main de maître
La Traviata
G. Verdi
Opéra national de Paris
La Finta Giardiniera
W. A. Mozart
Opéra de Lille
Viva Verdi
The La Scala Concert
Riccardo Chailly
Les Parapluies de
Cherbourg
M. Legrand
Théâtre du Châtelet
Otello
G. Verdi
METde New York
Pavarotti Plus at the
Royal Albert Hall
20th Anniversary Edition
Guillaume Tell
G. Rossini
Festival de Pesaro
La Favorite
G. Donizetti
Théâtre du Capitole
Rigoletto
G. Verdi
MET New York
Les Vêpres siciliennes
G. Verdi
Royal Opera House
Dialogues des Carmélites
F. Poulenc
Théâtre Champs-Elysées
Hippolyte et Aricie
J.-P. Rameau
Opéra de Paris
Natalie Dessay
Michel Legrand
Entre elle et lui
Métamorphose Bach
Axel Arno, Edouard Ferlet
Maurice Salaün
Il trovatore
G. Verdi
Berlin
Maria Stuarda
G. Donizetti
Metropolitan Opera NY
Parsifal
R. Wagner
Metropolitan Opera NY
Le Comte Ory
G. Rossini
Opernhaus Zürich
Eugène Onéguine
P. I. Tchaïkovski
Metropolitan Opera NY
Faust
Ch. Gounod
Metropolitan Opera NY
 

 

DVD/Lohengrin – Richard Wagner – Christian Thielemann
     

Un Lohengrin de belcantistes

Il n’est que de regarder le répertoire de la soprano Anna Netrebko et du ténor Piotr Beczala pour comprendre que nous assistons avec eux à une véritable OPA italo-lyrique sur Wagner. Chantant pour la première fois Elsa et Lohengrin, ces deux interprètes, au cœur de leur carrière aujourd’hui, ont construit cette dernière en particulier sur trois compositeurs qu’ils ont magnifiquement illustrés : Verdi, Puccini et Donizetti. A vrai dire, et pour l’instant, cet opéra wagnérien est le seul qui soit à leur portée, sans perdre de vue Les Maîtres Chanteurs dans lesquels Piotr Beczala s’est aventuré il y a une vingtaine d’années.

O

Ce mois de mai 2016 est donc, à Dresde, une étape importante dans l’interprétation de cette œuvre dont l’italianité ne fait aucun doute. Si la reprise d’une production signée Christine Mielitz porte sur elle son quart de siècle d’existence et a pour seul mérite de ne gêner en aucune manière les chanteurs, tout l’intérêt de ces représentations réside dans la distribution et bien sûr dans la fosse. En effet, sous la direction de Christian Thielemann, la fameuse Staatskapelle de Dresde déploie des trésors de sonorités et de nuances, de phrasés et de dynamisme, de couleurs et de virtuosité. Rarement il nous a été donné d’entendre un pareil Prélude du 1er acte, comme un écho descendant directement de Montsalvat. Un moment d’une poignante émotion. Soulignons immédiatement la formidable tenue des phalanges chorales de cet opéra comptant parmi les plus prestigieux d’Europe.

Disons tout de suite que le couple Elsa/Lohengrin a trouvé dans ces deux chanteurs, rompus au style bel cantiste, des interprètes de choix. On admire le phrasé élégiaque et l’émission en permanence sous contrôle du ténor polonais. Et quelle intensité dans ses expressions, un vrai personnage à la frontière entre l’humain et le divin. Une composition autant vocale que dramatique époustouflante et… neuve. Il y a fort à parier, et à souhaiter, que le soprano austro-russe peaufinera dramatiquement son Elsa, pour l’instant rudimentaire, mais d’ores et déjà d’une splendeur vocale inouïe. Le couple maléfique est somptueux à tous les points de vue. Il en est ainsi du Telramund tellurique de Tomasz Konieczny et de l’Ortrud démoniaque autant que volcanique d’Evelyn Herlitzius. Georg Zeppenfeld impose un Henri d’une noblesse vocale indiscutable. Excellentes interventions de Derek Welton, membre – luxueux - de la troupe du Deutsche Oper Berlin, dans le rôle du Héraut.
Une belle captation qui rebat les cartes de l’interprétation de cette œuvre.

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 8 septembre 2017

 

infos
 



« Lohengrin »
Richard Wagner – DGG – Coffret 2 DVDs – 26 €

 

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index