www.classicToulouse.com
Articles
 
T. L. de Victoria
Requiem
La Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
Benjamin Bernheim
Récital
J. S. Bach, F. Chopin
Influences
Laurence Oldak, piano
P. Burgan
Sphères, Le Lac, Vagues
L. van Beethoven
Quatuors à cordes
"Razumovsky" n° 7 et n° 8
Quatuor Ebène
H. Berlioz
Requiem
John Nelson, direction
Michael Fabiano
Verdi - Donizetti
G. B. Pergolesi, A. Scarlatti
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
D. Chostakovitch
Les quinze symphonies
Dresdner Philharmonie
Michael Sanderling, dir.
Lise Davidsen
Philharmonia Orchestra
Esa-Pekka Salonen, dir.
Songbook
Jan Vogler, violoncelle
Ismo Eskelinen, guitare
The Ear of Christopher
Colombus
Huelgas Ensemble
Paul Van Nevel
Les éléments
Joël Suhubiette, direction
Iberia
F. Liszt, Liszt/Schubert
B. Bartók
Mūza Rubackytė, piano
Mettis String Quartet
Lithuanian Symphony
Orchestra
Les Sacqueboutiers
Voyage musical en
Nouvelle-Espagne
P. I. Tchaïkovski,
A. Dvořák
Renaud Capuçon, violon
Lahav Shani, piano
Kian Soltani, violoncelle
D. Chostakovitch
Artemis Quartet
Elisabeth Leonskaja, piano
H. Berlioz
The complete work
W. A. Mozart, J. Haydn
MozHayique
Yves Rechsteiner, orgue
Henri-Charles Caget,
percussions
R. Schumann
Musique pour violoncelle
Gautier Capuçon
F. Schubert - F. Liszt
De la valse à l'abîme
Mūza Rubackytė
J. S. Bach
Concertos pour claviers
D. Fray, E. Christien
A. Vigoureux, J. Rouvier
Ensemble à cordes de
l'Orchestre du Capitole
Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
Vent des Royaumes
P. Burgan
Les Spirituelles
Cantique des Cantiques
Méliades
G. P. Cima
Concerti Ecclesiastici
Les Sacqueboutiers
J. Adams
Leila Josefowicz, violon
David Robertson, direction
B. Bartók
Renaud Capuçon, violon
François-Xavier Roth, dir.
H. Berlioz
Les Troyens
Direction John Nelson
C. Debussy
The complete work
J. Reubke
Mūza Rubackytė, piano
Olivier Vernet, orgue
J. Brahms
Hélène Dautry, violoncelle
Sandra Chamoux, piano
F. Mendelssohn
Quatuor Arod
A. Berg & J. Brahms
Jérôme Comte, clarinette
Denis Pascal, Piano
G. F. Haendel
Philippe Jaroussky
Ensemble Artaserse
F. Schubert
Sonates D. 960 et D. 784
Denis Pascal, piano
G. Verdi
Aïda
Opéra de Rome
Georg Solti
F. Schubert - A. Dvořák
Münchner Philharmoniker
Sergiu Celibidache, dir.
 

 

Disques/CD / Patrick Burgan - Sphères - Le Lac - Vagues
     

Des sphères aux vagues

Le compositeur Patrick Burgan, Professeur Associé à l’Université de Toulouse où il enseigne l’écriture et l’improvisation, possède une imagination musicale particulièrement féconde. Sa musique, d’une écriture indéniablement expressive et sensuelle, revêt un caractère poétique et évocateur. Il excelle autant dans le domaine instrumental que dans le domaine vocal. Le présent album, paru tout récemment, confirme l’originalité du compositeur et son goût pour les références littéraires.

Vainqueur de nombreux concours de composition et plusieurs fois lauréat de l’Institut, Patrick Burgan a été pensionnaire de la Casa de Velasquez à Madrid de 1992 à 1994, a reçu en 2000 le prix Claude Arrieu de la SACEM pour l’ensemble de sa production. Ses œuvres adoptent chacune une forme directement dictée par le contenu qui les motive. Son langage, polyphonique et mélodique, développe un pouvoir expressif immédiatement perceptible.
Il publie cette fois trois pièces lumineuses qui empruntent la forme du poème symphonique tout en colorant la texture orchestrale dans la mouvance « spectrale », telle que l’a développée notamment le regretté compositeur Gérard Grisey. Les trois partitions réunies dans cet album possèdent quelques points communs évidents et brossent ainsi un portrait significatif de Patrick Burgan.

O

Sphères, 5 pièces pour grand orchestre, date de 2002. Objet d’une commande de Radio-France pour l’émission « Alla breve », sa structure résulte de celle de l’émission en question. Les cinq étapes de cette courte partition représentent à la fois cinq des planètes du système solaire (comment ne pas penser à Gustav Holst ?) et les portraits des quatre fils et de l’épouse du compositeur. Une séduisante fluidité ravélienne ouvre la séquence (Séléné) dont chaque élément possède sa propre personnalité.

De Mars à Vénus, en passant par Mercure et Jupiter, gageons que le compositeur a cherché à associer les symboles des astres évoqués aux caractères propres des dédicataires ! L’Orchestre national de France, dirigé par Pascal Rophé, rend pleine justice aux miroitements sonores de l’œuvre.
Plus ancienne encore, la partition Vagues, pour orchestre, a été enregistrée en 1990 par l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire, sous la direction de Jean-Sébastien Béreau. Cette séquence de six épisodes présente en filigrane quelques allusions subtiles à l’œuvre de Wagner. Tout aussi colorées que dans l’œuvre précédente, les étapes recèlent quelques pépites d’une séduction immédiate. Pour peu que l’on soit suffisamment attentif, il est possible de percevoir en particulier la citation au hautbois du thème de l’Enchantement du Vendredi Saint, de Parsifal. Le Crépuscule des dieux, avec les cruelles fanfares de cuivre des Gibichungen pointe également sa corne. Et au-delà, les derniers trilles de flûte qui concluent l’œuvre évoquent peut-être la Danse des sept voiles de la Salomé de Richard Strauss…
La pièce la plus développée des trois, Le Lac, est une « Méditation symphonique pour soprano et orchestre » sur le fameux poème éponyme d’Alphonse de Lamartine. Et c’est bien ainsi que cette partition élaborée se reçoit. Les vers du poète sont comme analysés musicalement et délivrés avec finesse et intensité par la soprano Valérie Condoluci, l’Orchestre Colonne étant dirigé par Laurent Petitgirard. Cette autre commande de Radio-France a été créée en 2001 par l’Orchestre Philharmonique de Radio-France dirigé alors par Eliahu Inbal. Elle est enregistrée ici dans sa révision de 2014. L’introduction, mystérieuse et hypnotique, est confiée au violoncelle solo qui donne le ton de cette illustration impressionnante. La voix féminine se love sans redondance mais avec conviction dans les mots de Lamartine. Le murmure se substitue parfois au chant, adoptant ainsi le ton de la confidence. Ceci jusqu’aux confins du silence, partie intégrante de l’œuvre.
Voici donc un beau témoignage musical d’un compositeur dont Toulouse bénéficie de l’intense activité. Signalons enfin que Patrick Burgan a obtenu le Prix des Professeurs au 20ème Grand Prix Lycéen des Compositeurs. La remise du Prix a eu lieu le 4 avril 2019 à l’Auditorium de Radio-France.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 23 octobre 2019

 

Infos
 


Patrick Burgan : Sphères, Le Lac, Vagues
KLARTHE Records
Réf. K052
Enr. 1999-2015
Prix FNAC : 14,67 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index