www.classicToulouse.com
Annonces
 
Dialogue aux Carmélites
Saison 2018
09/06 au 23/09/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Denis Kozhukhin, piano
21 et 22/09/2018
Dialogue aux Carmélites
Le voyage à Lübeck
23/09/2018
Rendez-vous musical
Vincent Jockin
02/10/2018
Gospel - Jeane Manson
02/10/2018
 
Critiques
 
Dialogue aux Carmélites
Mūza Rubackytė, piano
Régis Goudot, récitant
26/08/2018
Les Sacqueboutiers
Le Roman de Jaufre
Festival Elizik, Narbonne
11/07/2018
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté
09/07/2018
Dialogue aux Carmélites
Amanda Favier, violon
François Castang, récitant
08/07/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Chiu-Jan Ying, violon
02/07/2018
Orchestre du Capitole
Enrique Mazzola, direction
Edgar Moreau, violoncelle
22/06/2018
Orchestre du Capitole
Long Yu, direction
Chad Hoopes, violon
16/06/2018
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe,
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Lisa Batiashvili, violon
15/06/2018
Les Sacqueboutiers
Gwendolyn Toth, orgue
13/06/2018
Les Sacqueboutiers
Jean Tubéry, cornetto
Gwendolyn Toth, orgue
12/06/2018
Dialogue aux Carmélites
Clara Cernat, violon
Thierry Huillet, piano
Luc Ferry, philosophe
10/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orféon Donostiarra
08/06/2018
Grands Interprètes
Grigory Sokolov, piano
04/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Nicholas Angelich, piano
02/06/2018
Orchestre du Capitole
Marcelo Lehninger, dir.
Guillaume Vincent, piano
26/05/2018
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
18/05/2018
Orchestre du Capitole
Clemens Schuldt, direction
Baiba Skride, violon
12/05/2018
Orchestre du Capitole
Bruno Mantovani, direction
Roger Muraro, piano
05/05/2018
Grands Interprètes
Thibaut Garcia, guitare
03/05/2018
Clefs de Saint-Pierre
Elégance Française
30/04/2018
Orchestre du Capitole
Stanislav Kochanovsky,
direction
Sergey Khachatryan,
violon
20/04/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
14/04/2018
Toulouse Wind Orchestra
Alexandre Jung, direction
Sophie Dartigalongue,
basson
13/04/2018
Arts Renaissants
Quintette à cordes de
Berlin
11/04/2018
Les Sacqueboutiers
Choeur de l'Université
Jean-Jaurès
Palladia Tolosa
08 et 10/04/2018
Orchestre d'Harmonie
de Quint-Fonsegrives
David Minetti, direction
09/04/2018
Orchestre du Capitole
Jeff Mills, Lost in Space
Christophe Mangou, dir.
05, 06, 07/04/2018
 
 

 

Concerts/ Orchestre L'Enharmonie, direction Serge Krichewsky -
Philippe Monferran, piano - 14 avril 2018
     

CRITIQUE

Musique, sourire et passion

L’association Plus de soleil pour nos aînés, parrainée par Hôpital Sourire, a une fois encore fait appel à l’orchestre symphonique L’Enharmonie pour un concert consacré, cette fois, à Schubert et Grieg, ce samedi 14 avril à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines. Le public, à la fois nombreux et chaleureux, a ovationné la formation créée il y a déjà sept années et toujours dirigée avec passion et sérieux par Serge Krichewsky. Le statut mixte de cet orchestre mêlant amateurs de haut niveau et professionnels en fait un exemple significatif de rassemblement des talents locaux autour de la musique.



Serge Krichewsky dirigeant l'orchestre L'Enharmonie - Photo Classictoulouse -

Créée en 1995, l’association Hôpital Sourire poursuit un but de bienfaisance et d’aide aux enfants malades accueillis au CHU de Toulouse et en Midi-Pyrénées. En 2010, son action a été étendue aux personnes âgées (Pôle Gériatrie du CHU) grâce à l'antenne Plus de Soleil pour nos aînés. Cette association organise régulièrement des concerts permettant de soutenir ses missions et ses interventions en milieu hospitalier. L’orchestre L’Enharmonie s’implique généreusement dans ces actions humanitaires.
Faut-il le rappeler ? L'Enharmonie est un orchestre toulousain typique d’une formation dite « Mozart » qui, selon le répertoire abordé, réunit de trente à cinquante-cinq musiciens environ. Cette belle initiative est le résultat d'une collaboration originale entre des musiciens amateurs confirmés (environ les 4/5èmes de l’effectif) et des musiciens professionnels essentiellement issus des rangs de l'ONCT (Orchestre national du Capitole de Toulouse). Serge Krichewsky, musicien professionnel, hautboïste à l’ONCT, co-fondateur des Clefs de Saint-Pierre, et Matthieu Mambrini, chercheur CNRS au Laboratoire de Physique Théorique de l’Université Paul Sabatier sont les deux personnalités à l’origine de ce projet.


O Philippe Monferran et l'Orchestre L'Enharmonie sous la direction de Serge Krichewsky dans le Concerto pour piano de Grieg - Photo Classictoulouse -

Le concert du 14 avril confirme, voire amplifie le haut niveau musical que cette formation a atteint de nos jours. Le programme de la soirée réunit des œuvres de deux grands compositeurs qui incarnent deux aspects très différents du romantisme : le tendre Franz Schubert et Edvard Grieg, le passionné. Après son habituelle présentation bien ciblée des œuvres jouées, Serge Krichewsky ouvre le concert avec la Symphonie n° 6 en ut majeur, D. 589 de Schubert. Cette partition, baptisée plus tard « Petite ut majeur » par opposition à la « Grande ut majeur », 9ème et dernière du nom, déroule une partition lumineuse que les musiciens de L’Enharmonie abordent avec ardeur. De beaux phrasés structurent la section Allegro du premier volet. La joie qui s’exprime là se voile d’une ombre furtive dans l’Andante qui suit, pris dans un tempo allant, tout-à-fait bienvenu (Andante n’est pas Adagio). Le chef souligne avec raison le caractère de danse du Scherzo, rythmant son déroulement par un choix judicieux des accents. Un sourire presque « rossinien » vient animer la joyeuse mécanique du final.
La seconde partie de la soirée se consacre à Edvard Grieg et à sa Norvège natale. On retrouve tout d’abord avec bonheur trois extraits de la Suite n° 1 de la musique de scène composée pour la pièce de théâtre Peer Gynt du grand auteur norvégien Henrik Ibsen. Du lyrisme généreux de « Au matin », au déchaînement irrésistible de « Dans l'Antre du Roi de la Montagne », voici une trilogie bienvenue comme introduction au plat de résistance de cette deuxième partie de concert, le passionné et passionnant Concerto pour piano en la mineur.



L'Enharmonie, Philippe Monferran et Serge Krichewsky au salut final
- Photo Classictoulouse -

Composé en 1868 (à l’âge de 25 ans), l’un des grands concertos du répertoire pour piano exalte l'amour fougueux du jeune homme pour la double image de Nina, son épouse et leur fille nouvelle-née. Cette passion explose dès les premières mesures de l’Allegro molto moderato. Le soliste, l’excellent pianiste Philippe Monferran, élève de Dominique Merlet au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, aborde cette déclaration d’amour avec une ferveur communicative. Son jeu lumineux, d’une belle limpidité, bénéficie en outre d’un équilibre bien établi avec l’orchestre. Les échanges piano-tutti confèrent à ce premier mouvement une séduction naturelle. La bouillonnante cadence qui le conclut impressionne par son déploiement virtuose. La poésie de l’Adagio touche profondément par le beau dialogue qui s’établit entre le piano soliste et quelques instruments de l’orchestre dont le cor qui délivre un très beau solo. Le lyrisme apaisé du piano se teinte d’une certaine solennité que Philippe Monferran se garde d’appuyer. L’éloquence se met au service de l’expression jusqu’à l’apaisement des dernières mesures du mouvement. La danse, probablement celle qui nourrit la musique populaire de son pays, motive Grieg dans son Allegro moderato molto e marcato final. Le jeu du pianiste se partage entre le feu d’artifice des traits virtuoses et la tendresse de ses interventions, notamment en réponse à l’intervention apaisante de la flûte. On admire ici encore la parfaite cohésion qui unit le piano et l’orchestre, dirigé avec précision par Serge Krichewsky. L’énergie déployée par Philippe Monferran fait enfin monter le taux d’adrénaline jusqu’à cette coda enthousiaste qui referme l’œuvre sur une ivresse jubilatoire communicative, totalement irrésistible !
Un grand bravo au soliste comme à chaque musicien de cette formation dont on a l’impression qu’elle ne cesse de progresser de concert en concert !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 15 avril 2018

 

infos
 

Renseignements et réservations :

06 86 96 27 18
plusdesoleil@gmail.com


Tarif général : 13 €
Tarif réduit : 11 €

 
Programme du concert donnés le 14 avril 2018
à 20 h 30 à l'auditorium Saint-Pierre des Cuisines de Toulouse :


* F. Schubert
- Symphonie n° 6 en ut majeur

* E. Grieg
- Peer Gynt, Suite n° 1
- Concerto en la mineur opus 16 pour piano et orchestre

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index