www.classicToulouse.com
Annonces
 
Moondog à Toulouse
Saison 2018-2019
Gospel - Jeane Manson
02/10/2018
Arts Renaissants
Saison 2018-2019
Grands Interprètes
Saison 2018-2019
Odyssud
Saison 2018-2019
Dialogue aux Carmélites
Saison 2018
Présentation 20/03/2018 09/06 au 23/09/2018
Orchestre du Capitole
Saison 2018-2019
Présentation
30/05/2018
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2018-2019
 
Critiques
 
Les Sacqueboutiers
Le Roman de Jaufre
Festival Elizik, Narbonne
11/07/2018
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté
09/07/2018
Dialogue aux Carmélites
Amanda Favier, violon
François Castang, récitant
08/07/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Chiu-Jan Ying, violon
02/07/2018
Orchestre du Capitole
Enrique Mazzola, direction
Edgar Moreau, violoncelle
22/06/2018
Orchestre du Capitole
Long Yu, direction
Chad Hoopes, violon
16/06/2018
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe,
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Lisa Batiashvili, violon
15/06/2018
Les Sacqueboutiers
Gwendolyn Toth, orgue
13/06/2018
Les Sacqueboutiers
Jean Tubéry, cornetto
Gwendolyn Toth, orgue
12/06/2018
Dialogue aux Carmélites
Clara Cernat, violon
Thierry Huillet, piano
Luc Ferry, philosophe
10/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orféon Donostiarra
08/06/2018
Grands Interprètes
Grigory Sokolov, piano
04/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Nicholas Angelich, piano
02/06/2018
Orchestre du Capitole
Marcelo Lehninger, dir.
Guillaume Vincent, piano
26/05/2018
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
18/05/2018
Orchestre du Capitole
Clemens Schuldt, direction
Baiba Skride, violon
12/05/2018
Orchestre du Capitole
Bruno Mantovani, direction
Roger Muraro, piano
05/05/2018
Grands Interprètes
Thibaut Garcia, guitare
03/05/2018
Clefs de Saint-Pierre
Elégance Française
30/04/2018
Orchestre du Capitole
Stanislav Kochanovsky,
direction
Sergey Khachatryan,
violon
20/04/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
14/04/2018
Toulouse Wind Orchestra
Alexandre Jung, direction
Sophie Dartigalongue,
basson
13/04/2018
Arts Renaissants
Quintette à cordes de
Berlin
11/04/2018
Les Sacqueboutiers
Choeur de l'Université
Jean-Jaurès
Palladia Tolosa
08 et 10/04/2018
Orchestre d'Harmonie
de Quint-Fonsegrives
David Minetti, direction
09/04/2018
Orchestre du Capitole
Jeff Mills, Lost in Space
Christophe Mangou, dir.
05, 06, 07/04/2018
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio France
Hartmut Haenchen, dir.
30/03/2018
Orchestre Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
Vent des Royaumes
29/03/2018
Grands Interprètes
Edgar Moreau, violoncelle
David Kadouch, piano
19/03/2018
Maîtrise de Toulouse
Mark Opstad, direction
Lux : Soleil et étoiles
17/03/2018
Grands Interprètes
Ensemble Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
14/03/2018
Odyssud
Orchestre Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
Magali Léger, soprano
Paulin Bündgen,
contre-ténor
13/03/2018
Grands Interprètes
B'Rock Orchestra
René Jacobs, direction
Robin Johannsen, soprano
08/03/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Repin, violon
05/03/2018
Musika Orchestra
Academy
Pierre Bleuse, direction
Béatrice Uria-Monzon,
mezzo-soprano
04/03/2018
Saison Bleue de Toulouse
David Grimal, violon
Anne Gastinel, violoncelle
Philippe Cassard , piano
27/02/2018
Clefs de Saint-Pierre
Impressionnismes
26/02/2018
 
 

 

Concerts/ Orchestre L'Enharmonie, direction Serge Krichewsky -
Chiu-Jan Ying, violon - 2 juillet 2018
     

CRITIQUE

Musique à l’hôpital

Le lundi 2 juillet dernier, en fin d’après-midi caniculaire, le hall d’entrée du bâtiment Urgence-Réanimation-Médecine de l’hôpital Purpan bruissait d’accents inhabituels dans ce lieu auquel on associe rarement les joies de la musique. L’orchestre L’Enharmonie, sous la direction de Serge Krichewsky, délivrait là un message largement positif et chargé d’émotion.

Reconnaissons que ce lieu, initialement destiné à soulager les souffrances physiques et parfois psychologiques, possède un charme surprenant. L’architecture n’a plus rien à voir avec la froideur purement institutionnelle à laquelle on s’attend. Cet environnement destiné à l’accueil de personnes en difficulté se pare de structures lumineuses comme ces étonnant mais caractéristiques cadres colorés signés Daniel Buren. Le plaisir des yeux s’en trouve ravivé. D’une manière générale, les activités culturelles trouvent ici un terrain favorable à leur épanouissement. Conférences, expositions et, nous y voilà, concerts y sont régulièrement organisés grâce à ceux et celles qui, comme Christine Cuq responsable des activités culturelles, s’investissent dans cette humanisation profonde et si utile du milieu hospitalier.
Ce lundi 2 juillet donc, l’orchestre L’Enharmonie occupe le vaste espace du hall d’entrée et offre à tous, patients, personnels, visiteurs un moment de beauté profonde. Mozart et Haydn constituent une thérapie qui fait chaud au cœur.



Chiu-Jan Ying, soliste du concerto n° 3 de Mozart, Serge Krichewsky dirigeant l'orchestre L'Enharmonie - Photo Classictoulouse -

Faut-il le rappeler ? L'Enharmonie est un orchestre toulousain typique d’une formation dite « Mozart » qui, selon le répertoire abordé, réunit de trente à cinquante-cinq musiciens environ. Cette belle initiative est le résultat d'une collaboration originale entre des musiciens amateurs confirmés (environ les 4/5èmes de l’effectif) et des musiciens professionnels essentiellement issus des rangs de l'ONCT (Orchestre National du Capitole de Toulouse). Deux personnalités parfaitement représentatives de ce projet en sont à l’origine : Serge Krichewsky, musicien professionnel, hautboïste à l’ONCT, co-fondateur des Clefs de Saint-Pierre, et Matthieu Mambrini, chercheur CNRS au Laboratoire de Physique Théorique de l’Université Paul Sabatier. Le but de ce projet est triple : stimuler une pratique amateur de haut niveau par l’association d’instrumentistes confirmés mais exerçant une activité principale autre que la musique, favoriser les échanges entre le milieu des amateurs éclairés et les musiciens de l’ONCT, et explorer un répertoire élargi à des œuvres injustement négligées. Serge Krichewsky assure la direction musicale de l’orchestre.
Ce soir-là, les musiciens et leur chef décident d’aborder le répertoire du classicisme triomphant de ce que l’on appelé la 1ère Ecole de Vienne. Rien à voir avec une musique au rabais pour attirer les novices. La qualité, le raffinement des œuvres viennent brillamment susciter les plaisirs de l’âme.
Présenté comme toujours avec simplicité, spontanéité et culture par Serge Krichewsky, ce programme associe les deux amis et piliers de cette période bénie : Joseph Haydn et Wolfgang Amadeus Mozart.



Serge Krichewsky dirigeant l'orchestre L'Enharmonie dans la symphonie n° 76 de Haydn
- Photo Classictoulouse -

La première partie de ce concert en vrai grandeur est consacrée au 3ème des cinq concertos pour violon et orchestre, tous conçus par Mozart en cette année charnière 1775. La soliste de ce triptyque souriant, Chiu-Jan Ying, a intégré le pupitre des violons de l’Orchestre National du Capitole en 2011. Née à Taïwan, cette jeune et brillante musicienne possède un palmarès prestigieux et s’adonne volontiers à la musique de chambre dans de nombreux festivals, notamment en France. Energie et finesse caractérisent son interprétation du 3ème concerto de Mozart. Soutenue avec vigueur et nuances par l’orchestre, elle sait capter l’attention d’une assistance dont la moyenne d’âge s’avère considérablement plus basse que celle du public traditionnel ! De nombreux enfants assistent en effet à cette démonstration. Si par moments de jeunes gosiers manifestent leur surprise, rien ne vient perturber le bon déroulement de ce beau moment. Aux contrastes expressifs du premier mouvement, Allegro, succède l’émouvante méditation de l’Adagio. Le final en forme de Rondeau s’observe comme un jeu au cours duquel les échanges instrumentaux fusent de toute part. Détail important, les cadences du violn, jouées lors de cette exécution magistrale, sont de la plume même (et de l'imagination) de la soliste Chiu-Jan Ying, aussi habile compositrice qu’interprète distinguée.
Son succès est tel qu’elle offre un bis : une pièce étonnante, sans concession, à la fois virtuose et expressive, le Recitativo und Scherzo-Caprice, Op. 6, composé par Fritz Kreisler en 1911 et dédié à « Eugène Ysaÿe, le maître et l’ami ». Un grand moment de musique !
La seconde partie est occupée par l’une des 104 symphonies de Joseph Haydn, la 76ème en mi bémol. Sous la direction acérée de Serge Krichewsky, les quatre mouvements de l’œuvre brossent un portrait complet de son compositeur, révélé avec précision et ardeur par l'ensemble de l'orchestre. Grâce, légèreté, mais aussi ferveur et ironie caractérisent le style du compositeur. Les vents apportent leurs touches de couleurs à la prédominance du quatuor à cordes. Dans le deuxième mouvement, Adagio ma non troppo, peut-être le plus inventif de toute la partition, le drame s’empare de son déroulement. Après la vivacité du Menuet, l’Allegro ma non troppo final ménage de francs sourires et quelques surprises rythmiques aussi bien qu’harmoniques.
L’ovation d’un public reconnaissant conclut cette prestation qui donne le sourire à tous, musiciens comme spectateurs.
L’expérience devrait se poursuivre au rythme de deux interventions par an dans ces mêmes lieux. Un grand bravo à tous ceux qui s’investissent dans cette démarche et longue vie à L’Enharmonie !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 3 juillet 2018

 

infos
 


 
Programme du concert donnés le 2 juillet 2018
à 18 h 30 dans le hall d’entrée du bâtiment Urgence-Réanimation-Médecine de l’hôpital Purpan de Toulouse :


* W. A. Mozart
- Concerto pour violon et orchestre n° 3 en sol majeur

* J. Haydn
- Symphonie n° 76 en mi bémol majeur

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index