www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
18/06 au 28/08/2022
Les Arts Renaissants
Saison 2022-2023
Grands Interprètes
Saison 2022-2023
02/06/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2022-2023
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Saison 2022-2023
Présentation
23/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
La démission de
Tugan Sokhiev
06/03/2022
Association AIDA
Projet Démos
05/10/2021
 
Critiques
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Mūza Rubackyté, piano
Olivier Bellamy, récitant
19/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Katia et Marielle Labèque,
pianos
17/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Sunwook Kim, piano
10/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Jukka-Pekka Saraste, dir.
Verdi Requiem
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Ryan Bancroft, direction
Benjamin Beilman, violon
26/05/2022
Toulouse Guitare
Gaëlle Solal, Rafaël Léger
20/05/2022
Les Sacqueboutiers
Ensemble vocal Tempus 21
Les Trois "S"
19 et 20/05/2022
Orchestre de Chambre
de Toulouse
Gilles Colliard, direction
12/05/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Du côté de chez Ludwig
09/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Joseph Swensen, direction
06/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Xian-Zhang, direction
Kristi Gjezi, violon
30/04/2022
Orchestre nat. du Capitole
Frank Beermann, direction
David Fray, piano
23/04/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Ellipsos
19/04/2022
Grands Interprètes
Camerata Salzburg
Fazil Say, piano
19/04/2022
Toulouse Guitare
Trio Cavalcade
15/04/2022
Musique pour la paix
Eglise du Gesu
09/04/2022
Les Arts Renaissants
Venice Baroque Orchestra
Andrea Marcon, direction
Chouchane Siranossian,
violon
29/03/2022
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio-France
Myung-Whun Chung, piano
et direction
26/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Direction Fuad Ibrahimov
Orféon Donostiarra, José
Antonio Sainz Alfaro, dir.
25/03/2022
Orchestre l'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Vincent Martinet, piano
17/03/2022
Toulouse Guitare
Antoine Morinière, guitare
Joachim Maudet, danse
11/03/2022
Association Gabriel Fauré
Le Duo des lames
10/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Wilson Ng, direction
Julien Martineau,mandoline
05/03/2022
Grands Interprètes
Wiener Symphoniker
Andrés Orozco-Estrada,
direction
Vilde Frang, violon
03/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Thomas Guggeis, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/02/2022
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Sergei Babayan, pianos
25/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Christian Arming, direction
Haochen Zhang, piano
17/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Josef Špaček, violon
11/02/2022
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, dir.
Thomas Dolié, baryton
07/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Speranza Scappucci, dir.
Le Villi, G. Puccini
05/02/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
Jörg Widmann, clarinette
01/02/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Viennoiseries
31/01/2022
Grands Interprètes
Hélène Grimaud
21/01/2022
Les Arts Renaissants
Le Banquet Céleste
Damien Guillon
18/01/2022
Grands Interprètes
Evgeny Kissin
18/01/2022
Théâtre du Capitole
Capella Reial de Catalunya
Concert des Nations
Jordi Savall, direction
10/01/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Aylen Pritchin, violon
07/01/2022
Mélodies hébraïques
Sarah Iancu, violoncelle
David Bismuth, piano
04/01/2022
Les Arts Renaissants
Café Zimmermann
Clément Janequin
Les Sacqueboutiers
14/12/2021
 
 

 

Concerts/ Les Clefs de Saint-Pierre / Du côté de chez Ludwig - 9 mai 2022
     

CRITIQUE

Ludwig van dans tous ses états

Le dernier concert de la saison des Clefs de Saint-Pierre a enfin célébré, avec un retard dû aux perturbations sanitaires, le 250ème anniversaire de la naissance du dernier des compositeurs classiques et premier des compositeurs romantiques. Ce 9 mai, six musiciennes et musiciens de l’Orchestre national du Capitole ont donc imaginé un programme de musique de chambre du grand Beethoven qui a recueilli une belle ovation d’un public divers et chamarré.

Ce soir-là, l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines reçoit non seulement son public de fidèles habitués, mais également un groupe d’enfants scolarisés invités par l’association AIDA des mécènes de l’Orchestre national du Capitole. Ce public largement ouvert et très réceptif est donc confronté à deux des grandes œuvres de musique de chambre de Beethoven que complète une pièce… particulière qui a fait la joie de tous ! J’y reviendrai.


Les musiciennes et musicien du quatuor à cordes. De gauche à droire : Laura Jaillet et Alexandre Dalbigot, violons, Laura Ensminger, alto et Aurore Dassesse, violoncelle
- Photo Classictoulouse -

C’est par un des 16 quatuors à cordes du grand compositeur que s’ouvre le concert. Le Quatuor n° 7 en fa majeur opus 59 n° 1 est le premier de la série des trois partitions dédiés au prince Andreï Razumovsky, série qui porte le nom de ce bienfaiteur de Beethoven. Cette œuvre majeure est interprétée par trois musiciennes et un musicien déjà bien habitués à pratiquer ensemble le grand répertoire de musique de chambre. Laura Jaillet et Alexandre Dalbigot, violons, Laura Ensminger, alto et Aurore Dassesse, violoncelle se lancent dans l’Allegro initial de ce quatuor avec les qualités d’un ensemble largement aguerri. La précision absolu de leur jeu, l’équilibre entre les voix autorise néanmoins la personnalisation de chacune d’elles qui s’exprime aussi avec sa propre sonorité et ses spécificités. Gageons que la pratique quotidienne de l’orchestre constitue l’élément fondateur de cette cohésion chaleureuse entre les quatre musiciens.
Dès les premières notes de l’Allegro, on admire autant la rondeur sonore du violoncelle que la finesse et la pureté de timbre du premier violon. Finesse et vigueur caractérisent toute l’exécution. Les épisodes contrastés et très variés de l’Allegretto vivace e sempre scherzando sont habilement articulés entre eux. Le chant sublime de l’Adagio molto e mesto constitue un sommet d’expression et d’émotion grâce au raffinement des phrasés choisis. Le jeu des échanges, des questions et des réponses anime le final Allegro aux accents russes assumés. Un vrai bonheur !

Le quatuor à cordes rejoint par les deux cornistes. De gauche à droite : François Lugue et Jacques Deleplancque - Photo Classictoulouse -

Les membres du quatuor à cordes sont ensuite rejoints par deux cornistes bien connus des habitués des concerts de l’Orchestre national du Capitole : Jacque Deleplancque, cor solo, et son complice François Lugue. Les six musiciens offrent une œuvre plus rare de Beethoven, le Sextuor en mi bémol majeur op. 81b pour deux cors et quatuor à cordes, composé en 1795. Déjà donnée dans ce même cadre en janvier 2012, cette subtile association sonore entre cordes et cuivres s’avère parfaitement dosée par les musiciens de cette soirée. L’Allegro con brio exige et obtient des deux cornistes l’habileté la plus pointue dans l’exécution de traits particulièrement redoutables. Comme cela paraît facile !... L’Adagio donne à déguster un bel équilibre entre cordes et cuivres avec la mise en œuvre de phrasés subtils. La saveur de dissonances légères et leur résolution confère à ce mouvement un charme particulier. Le Rondo final multiplie les dialogues entre cordes et cuivres dans cette structure animée d’alternance refrain-couplets que les interprètes utilisent et vivent comme un jeu.


Les musiciens lors de la pièces de Jean-Pierre Bouchard. Au centre, Jacques Deleplancque et son cor improvisé - Photo Classictoulouse -

Une cerise sur le gâteau (selon l’expression juste de la présidente des Clefs, Edwige Farrenc) vient couronner cette exploration musicale. Sous le titre évocateur « Plaisanteries musicales autour de Beethoven pour 2 cors et quatuor à cordes », le corniste Jean-Pierre Bouchard a concocté un arrangement iconoclaste mêlant thèmes beethovéniens et autres, ainsi que happenings inattendus !
Après une discussion « tendue » entre musiciens du quatuor à cordes, François Lugue vient déclamer (délirer ?) autour de sa Tatie Elise (et sa lettre bien connue). Le quatuor se lance dans une succession d’interventions musicales où se mêlent des thèmes divers comme ceux de la Sonate au Clair de Lune, de la 5ème Symphonie (Pom, pom, pom, pom !), de la Symphonie Pastorale et même d’Ennio Morricone… Un enchaînement sur « Joyeux Anniversaire », vient rappeler que ce spectacle était prévu pour célébrer en 2020 les 250 ans de la naissance de Beethoven. Chantilly sur la cerise, Jacques Deleplancque apparaît vêtu d’un ciré jaune et équipé d’un tuyau d’arrosage auquel il a fixé, d’un côté une embouchure de cor, de l’autre un entonnoir en guise de pavillon ! Sur cet instrument improvisé, il joue (presque) juste quelques autres thèmes plus ou moins liés à l’œuvre de Beethoven. Délire adoré par un public hilare, et plus particulièrement par les jeunes enfants invités.
On ne pouvait rêver mieux comme conclusion d’une riche saison de musique de chambre.
On attend avec intérêt et curiosité le contenu de la prochain saison 2022-2023 des Clefs de Saint-Pierre, laquelle devrai afficher quelques surprises réjouissantes…

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 10 mai 2021

 

 

infos
 



Renseignements détaillés et réservations au :


06 63 36 02 86.

Email : internotes.toulouse@
gmail.com

Internet :
http://lesclefsdesaintpierre
.org/

Prix des places :
de 5 à 22 €
Abonnement 70 €

 
Programme du concert donné le 9 ami 2022 à 20 h à l'auditorium Saint-Pierre des Cuisines de Toulouse

* L. van Beethoven
- Quatuor n°7 en fa majeur opus 59 n°1

* J.-P. Bouchard

- Plaisanteries musicales autour de Beethoven pour 2 cors et quatuor à cordes

* L. van Beethoven
- Sextuor en mi bémol majeur opus 81b
 
Les saisons musicales
lyriques et
chorégraphiques
toulousaines

 
2021-2022
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index