www.classicToulouse.com
classic toulouse
Annonces
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
18/06 au 28/08/2022
Les Arts Renaissants
Saison 2022-2023
Grands Interprètes
Saison 2022-2023
02/06/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2022-2023
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Saison 2022-2023
Présentation
23/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
La démission de
Tugan Sokhiev
06/03/2022
Association AIDA
Projet Démos
05/10/2021
 
Critiques
 
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Mūza Rubackyté, piano
Olivier Bellamy, récitant
19/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Katia et Marielle Labèque,
pianos
17/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Sunwook Kim, piano
10/06/2022
Orchestre nat. du Capitole
Jukka-Pekka Saraste, dir.
Verdi Requiem
31/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Ryan Bancroft, direction
Benjamin Beilman, violon
26/05/2022
Toulouse Guitare
Gaëlle Solal, Rafaël Léger
20/05/2022
Les Sacqueboutiers
Ensemble vocal Tempus 21
Les Trois "S"
19 et 20/05/2022
Orchestre de Chambre
de Toulouse
Gilles Colliard, direction
12/05/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Du côté de chez Ludwig
09/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Joseph Swensen, direction
06/05/2022
Orchestre nat. du Capitole
Xian-Zhang, direction
Kristi Gjezi, violon
30/04/2022
Orchestre nat. du Capitole
Frank Beermann, direction
David Fray, piano
23/04/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Ellipsos
19/04/2022
Grands Interprètes
Camerata Salzburg
Fazil Say, piano
19/04/2022
Toulouse Guitare
Trio Cavalcade
15/04/2022
Musique pour la paix
Eglise du Gesu
09/04/2022
Les Arts Renaissants
Venice Baroque Orchestra
Andrea Marcon, direction
Chouchane Siranossian,
violon
29/03/2022
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio-France
Myung-Whun Chung, piano
et direction
26/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Direction Fuad Ibrahimov
Orféon Donostiarra, José
Antonio Sainz Alfaro, dir.
25/03/2022
Orchestre l'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Vincent Martinet, piano
17/03/2022
Toulouse Guitare
Antoine Morinière, guitare
Joachim Maudet, danse
11/03/2022
Association Gabriel Fauré
Le Duo des lames
10/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Wilson Ng, direction
Julien Martineau,mandoline
05/03/2022
Grands Interprètes
Wiener Symphoniker
Andrés Orozco-Estrada,
direction
Vilde Frang, violon
03/03/2022
Orchestre nat. du Capitole
Thomas Guggeis, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/02/2022
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Sergei Babayan, pianos
25/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Christian Arming, direction
Haochen Zhang, piano
17/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Josef Špaček, violon
11/02/2022
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, dir.
Thomas Dolié, baryton
07/02/2022
Orchestre nat. du Capitole
Speranza Scappucci, dir.
Le Villi, G. Puccini
05/02/2022
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
Jörg Widmann, clarinette
01/02/2022
Les Clefs de Saint-Pierre
Viennoiseries
31/01/2022
Grands Interprètes
Hélène Grimaud
21/01/2022
Les Arts Renaissants
Le Banquet Céleste
Damien Guillon
18/01/2022
Grands Interprètes
Evgeny Kissin
18/01/2022
Théâtre du Capitole
Capella Reial de Catalunya
Concert des Nations
Jordi Savall, direction
10/01/2022
Orchestre nat. du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Aylen Pritchin, violon
07/01/2022
Mélodies hébraïques
Sarah Iancu, violoncelle
David Bismuth, piano
04/01/2022
Les Arts Renaissants
Café Zimmermann
Clément Janequin
Les Sacqueboutiers
14/12/2021
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole - Joseph Swensen, direction
6 mai 2022
     
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Voyage vers le silence

Le 6 mai dernier, le grand chef américain Joseph Swensen reprenait son exploration du monde musical et philosophique de Gustav Mahler qu’il ne cesse de visiter, d’approfondir. La 9ème symphonie du compositeur du « Chant de la Terre », au programme de cette soirée particulière, prolonge le cycle Mahler que Joseph Swensen a débuté en 2002 avec l’Orchestre national du Capitole. Ces vingt années de cheminement commun marquent la complicité touchante qui se perpétue entre ce chef atypique et les musiciens de notre orchestre.

Cette ultime symphonie achevée par Mahler coïncide avec une période particulièrement difficile dans la vie du compositeur. 1907 marque en effet la fin de son contrat de directeur de l’Opéra de Vienne, après dix ans de fonction, le décès de sa fille Maria, âgée de quatre ans, et la découverte de son état physique alarmant qui affecte considérablement toutes ses activités. Il n’assistera d’ailleurs pas à la création qui aura lieu le 26 juin 1912 à Vienne, sous la direction de Bruno Walter, plus d’un an après sa disparition.
La mort imprègne en effet toute l’œuvre, dès les première notes qui émergent du silence. L’Andante commodo qui ouvre ce voyage vers l’inconnu est pris ici dans un tempo glaçant. Les notes de la harpe s’échappent comme un lourd panache funèbre. Néanmoins, les violents sursauts, les convulsions dramatiques qui affectent toute cette première partie, écartelée entre résignation et révolte, explosent avec une vigueur désespérée. Les doutes qui s’insinuent dans la moindre brèche trouvent d’étonnantes traductions instrumentales. Ainsi en est-il de cet incroyable duo entre le cor solo et la flûte solo que Jacques Deleplancque et Sandrine Tilly dominent de leur perfection instrumentale. La multiplication des solos instrumentaux, certains particulièrement redoutables, mettent en évidence les qualités bien connues des musiciens de la phalange symphonique toulousaine. Saluons notamment la trompette raffinée d’Hugo Blacher, le violon expressif de Kristi Gjezi, l’alto généreux de Bruno Dubarry…


Le chef américain invité Joseph Swensen à la tête de l'Orchestre national du Capitole
- Photo Classictoulouse -

Avec le Scherzo qui suit, la rupture s’impose. Tout imprégné de cette atmosphère de Ländler paysan, ce mouvement alterne ici les humeurs les plus diverses. Le chef semble appliquer à la lettre les indication du compositeur : « Dans le tempo d’un ländler confortable. Un peu lourd et très rude ».
Le troisième mouvement, baptisé « Rondo burlesque » rassemble des éléments disparates qui contrastent, entre vivacité ironique et parodie macabre. L’agitation fébrile s’interrompt à l’apparition sublime du thème qui irriguera tout le mouvement final. Un grand bravo une fois encore à Hugo Blacher, trompette solo, qui illumine cette intervention stratégique, si délicate d’exécution.
Et c’est enfin la lente marche vers le néant qui ouvre ce poignant Adagio. La mélodie infinie, qui émerge du silence pour finalement s’y dissoudre, évolue lentement de la douleur profonde vers l’apaisement ultime. Comme un baume sur les blessures de la vie, la matière sonore semble se diluer peu à peu dans une éternité qui abolit le temps lui-même. Tous les pupitres de cordes se surpassent dans ce mouvement qu’ils dominent de leur intense lumière. Une fois encore le solo de cor, comme un message d’humanité, bouleverse les cœurs et les esprits. Jusqu’aux dernières notes qui plongent dans une sorte de vide et de silence sans fin. Le lourd silence qui prolonge les derniers échos de ce final en dit long sur l’impact d’une telle œuvre à la fois sur les musiciens et sur le public.
Citons Gil Pressnitzer, passionné de Mahler qui écrit à propos de cette partition : « Cette symphonie ne commence pas, elle est déjà en route quand les premières notes sont perceptibles, et elle ne finit pas. Cet accord final en ré bémol majeur qui meurt à nos oreilles, vivra toujours en nous-mêmes. »
Une expérience à vivre grâce à Joseph Swensen, le maître d’œuvre de cette soirée riche en émotion. Longuement acclamé par le public mais aussi par tous les musiciens de l’orchestre, le chef ne cesse d’aller féliciter chaque soliste instrumental, chaque pupitre.
Bravo à tous !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 7 mai 2022

 

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 
Programme du concert donné le 6 mai 2022 à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* G. Mahler
- Symphonie n° 9 en ré majeur
 
Les saisons musicales
lyriques et
chorégraphiques
toulousaines

 
2021-2022
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index