www.classicToulouse.com
Annonces
 
Orchestre de Chambre de
Toulouse
Concerts du mois de
Septembre 2019
Toulouse Guitare
Saison 2019-2020
Présentation
13/09/2019
 
Critiques
 
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Behzod Abduraimov, piano
14/09/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Préludes poétiques
01/09/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Terre, nature et liberté
25/08/2019
À bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Magnificat, Dies Irae...
13/08/2019
Musique au Brésil
Orchestre Symphonique
Municipal de Campinas
Victor Hugo Toro, dir.
Simone Leitão, piano
20/07/2019
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
Moondog
29/06/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Duende y misterio
16/06/2019
A bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Mistero Buffo
14 et 15/06/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Chœur du Capitole
Garry Magee, baryton
10/06/2019
Grands Interprètes
Nelson Freire, piano
05/06/2019
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
István Várdai, violoncelle
25/05/2019
Grands Interprètes
Les Siècles
François-Xavier Roth, dir.
Marie Lenormand, mezzo
23/05/2019
Grands Interprètes
Budapest Festival Orch.
Iván Fischer, direction
Emanuel Ax, piano
20/05/2019
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Louis Schwizgebel, piano
18/05/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Quatuor pour la fin du
Temps"
13/05/2019
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Anne Schwanewilms, sop.
11/05/2019
La Saison Bleue
Cuarteto Quiroga
30/04/2019
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
29/04/2019
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, direction
Janina Baechle, mezzo
Christian Elsner, ténor
27/04/2019
Rotary-Tlse-Lauragais
Constant Despres, piano
Chœur Octambule
25/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
17/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Raquel Camarinha, sop.
Renaud Capuçon, violon
12/04/2019
Les Arts Renaissants
Thibaut Garcia, guitare
Boris Grelier, flûte
10/04/2019
Les Sacqueboutiers
La Maîtrise de Toulouse
"Missa pro defunctis"
09/04/2019
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Lilya Zilberstein, pianos
06/04/2019
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev,
piano et direction
05/04/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Temps de guerre"
18/03/2019
Grands Interprètes
Le Bolchoï de Russie
Tugan Sokhiev, direction
13, 14 et 15/03/2019
Grands Interprètes
Bertrand Chamayou, piano
Sol Gabetta, violoncelle
11/03/2019
Orchestre du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Sandrine Piau,
Karine Deshayes,
Chœur du Capitole
08/03/2019
Orchestre du Capitole
La Damnation de Faust
H. Berlioz
Tugan Sokhiev, direction
Chœur et Maîtrise du
Capitole
22/02/2019
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
20/02/2019
Grands Interprètes
Thomas Enhco, piano
Vassilena Serafimova,
marimba
18/02/2019
Les Sacqueboutiers
La Musique au féminin
Paulhac (Haute Garonne)
16/02/2019
 
 

 

Concerts / Orchestre National du Capitole - Kahchun Wong, direction
Moondog
- 29 juin 2019
     

CRITIQUE

Les symphonies du clochard céleste

L’année 2019 marque le vingtième anniversaire de la disparition de Louis Thomas Hardin, dit « Moondog » (chien de lune) ce fils d’un pasteur et d’une organiste du Kansas, qu’une explosion rendit aveugle à l’âge de seize ans. Ce personnage extraordinaire a néanmoins attiré la curiosité et l’estime de grandes personnalités de la musique new-yorkaise. Le 29 juin dernier, l’Orchestre national du Capitole lui a rendu hommage lors de l’une des dernières étapes de la célébration de cet anniversaire.

Il est difficile de résumer la vie d’un homme aussi singulier que Moondog. Passionné de musique classique européenne, lorsqu’en 1943 il s’installe seul à New York, il passe ses jours et ses nuits dans la rue, sous des porches, comme un « homeless », et finit par adopter une tenue extravagante de Viking (casque et lance !) qui le rend célèbre. Il finira par attirer l’attention et se lier d’amitié avec Artur Rodzinski et Leonard Bernstein, deux des grandes figures de la musique classique.
Auteur de 81 symphonies, il a abordé tous les styles de musique, mettant en pratique aussi bien le contrepoint à la Bach que le minimalisme des compositeurs américains ou, bien sûr, le jazz dont il est devenu un emblème.



Le biographe de Moondog, Amaury Cornet pendant sa présentation © Classictoulouse

Placé sous la direction du jeune et dynamique chef singapourien Kahchun Wong, l’Orchestre national du Capitole consacre donc, ce 29 juin, l’ensemble du programme de son dernier concert d’abonnement de la saison à un large panorama de la production symphonique de Moondog. Une Halle aux Grains fort heureusement rafraîchie en ces temps de canicule accueille ce soir-là un public divers qui semble s’ouvrir vers toutes les générations, y compris de jeunes enfants.
En introduction, Amaury Cornut, conseiller artistique de cette célébration et auteur d’un passionnant ouvrage biographique sur le personnage, vient fournir quelques éléments sur la vie de Moondog et apporter les quelques pistes qui en facilitent l’accès. Son enthousiasme communicatif et son expertise dans ce domaine lui confèrent une légitimité indiscutable.
Très intelligemment conçu, le programme musical se décline en trois volets. La première partie, la plus vaste, réunit des œuvres liées au New York Philharmonic que le compositeur iconoclaste a fréquenté de près. Une série de courtes pièces balaie l’essentiel des styles dans lesquels le « clochard céleste » s’exprime sans complexe. Les deux extrêmes sont probablement atteints avec Symphonique #3 « Odes to Venus », dans laquelle les cordes joue un rôle lyrique essentiel, et le fameux « Bird’s Lament » au rythme syncopé qui constitue sa signature jazzistique. Tous les pupitres de l’orchestre jouent le jeu de cette diversité avec un sens de la couleur et du rythme que suscite avec ardeur et précision le chef Kahchun Wong. En outre, dominant le reste de l’orchestre, apparaît un instrument à percussion mythique, la Trimba qui fut inventée par Moondog au cours des années 40, lorsqu’il jouait dans les rues de New York. Ses interventions revêtent un aspect sonore et visuel particulier.



Le jeune chef d'orchestre singapourien Kahchun Wong à la tête de l'Orchestre national du Capitole © Classictoulouse

La deuxième partie, intitulée Surf session, aborde le style « minimaliste » ou « répétitif » inventé par Philip Glass ou Steve Reich. Les trois mouvements qui composent cette étape ont été conçus dans les années cinquante et revus plus tard par Moondog. C’est cette dernière version qui est présentée ce soir-là. Ici aussi les cordes ont un rôle essentiel à jouer et en particulier le premier violon solo Malcolm Stewart. Un bruit de vagues diffusé dans la Halle accompagne le déroulement des trois mouvements de cette « session ».
Le troisième et dernier volet de ce portrait est entièrement consacré à la Symphonie n° 3 en fa majeur. Ecrite à l’occasion d’une visite au festival de Salzbourg 1983, cette partition fait partie d’une série de trois symphonies que Moondog conçoit volontairement dans le même court laps de temps que Mozart mit à composer ses trois dernières symphonies ! La version qui nous est présentée à Toulouse constitue probablement une première en France. On découvre là un style encore différent de tout ce qui a occupé le reste du concert. Les trois mouvements de l’œuvre évoquent irrésistiblement une sorte de « parodie », au sens classique du terme, de la musique des grands classiques de la première Ecole de Vienne, essentiellement Mozart et Haydn.
Rappelé à plusieurs reprises avec enthousiasme le chef s’adresse enfin au public pour annoncer le bis. Il s’agit là, dit-il, de sa pièce favorite. On n’est pas vraiment étonné d’entendre pour la seconde fois le fameux « Bird’s Lament », dont le contraste avec la Symphonie salzbourgeoise qui précède s’avère particulièrement frappant…

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 30 juin 2019

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 

Programme du concert donné le 29 juin 2019 à
20 h à la Halle aux Grains de Toulouse


* Moondog
- Theme Stamping ground
- Symphonique #3 « Ode to Venus »
- Symphonique #6 « Good For Goodie »
- Mini-Sym #1
- Lament I, « Bird’s Lament »
- Witch of Endor
- Symphonique #1
« Portrait of a Monarch »
- Surf Session
- Symphonie n°3

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2019-2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index