www.classicToulouse.com
Annonces
 
Moondog à Toulouse
Saison 2018-2019
Gospel - Jeane Manson
02/10/2018
Arts Renaissants
Saison 2018-2019
Grands Interprètes
Saison 2018-2019
Odyssud
Saison 2018-2019
Dialogue aux Carmélites
Saison 2018
Présentation 20/03/2018 09/06 au 23/09/2018
Orchestre du Capitole
Saison 2018-2019
Présentation
30/05/2018
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2018-2019
 
Critiques
 
Les Sacqueboutiers
Le Roman de Jaufre
Festival Elizik, Narbonne
11/07/2018
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté
09/07/2018
Dialogue aux Carmélites
Amanda Favier, violon
François Castang, récitant
08/07/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Chiu-Jan Ying, violon
02/07/2018
Orchestre du Capitole
Enrique Mazzola, direction
Edgar Moreau, violoncelle
22/06/2018
Orchestre du Capitole
Long Yu, direction
Chad Hoopes, violon
16/06/2018
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe,
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Lisa Batiashvili, violon
15/06/2018
Les Sacqueboutiers
Gwendolyn Toth, orgue
13/06/2018
Les Sacqueboutiers
Jean Tubéry, cornetto
Gwendolyn Toth, orgue
12/06/2018
Dialogue aux Carmélites
Clara Cernat, violon
Thierry Huillet, piano
Luc Ferry, philosophe
10/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orféon Donostiarra
08/06/2018
Grands Interprètes
Grigory Sokolov, piano
04/06/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Nicholas Angelich, piano
02/06/2018
Orchestre du Capitole
Marcelo Lehninger, dir.
Guillaume Vincent, piano
26/05/2018
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
18/05/2018
Orchestre du Capitole
Clemens Schuldt, direction
Baiba Skride, violon
12/05/2018
Orchestre du Capitole
Bruno Mantovani, direction
Roger Muraro, piano
05/05/2018
Grands Interprètes
Thibaut Garcia, guitare
03/05/2018
Clefs de Saint-Pierre
Elégance Française
30/04/2018
Orchestre du Capitole
Stanislav Kochanovsky,
direction
Sergey Khachatryan,
violon
20/04/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
14/04/2018
Toulouse Wind Orchestra
Alexandre Jung, direction
Sophie Dartigalongue,
basson
13/04/2018
Arts Renaissants
Quintette à cordes de
Berlin
11/04/2018
Les Sacqueboutiers
Choeur de l'Université
Jean-Jaurès
Palladia Tolosa
08 et 10/04/2018
Orchestre d'Harmonie
de Quint-Fonsegrives
David Minetti, direction
09/04/2018
Orchestre du Capitole
Jeff Mills, Lost in Space
Christophe Mangou, dir.
05, 06, 07/04/2018
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio France
Hartmut Haenchen, dir.
30/03/2018
Orchestre Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
Vent des Royaumes
29/03/2018
Grands Interprètes
Edgar Moreau, violoncelle
David Kadouch, piano
19/03/2018
Maîtrise de Toulouse
Mark Opstad, direction
Lux : Soleil et étoiles
17/03/2018
Grands Interprètes
Ensemble Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
14/03/2018
Odyssud
Orchestre Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
Magali Léger, soprano
Paulin Bündgen,
contre-ténor
13/03/2018
Grands Interprètes
B'Rock Orchestra
René Jacobs, direction
Robin Johannsen, soprano
08/03/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Repin, violon
05/03/2018
Musika Orchestra
Academy
Pierre Bleuse, direction
Béatrice Uria-Monzon,
mezzo-soprano
04/03/2018
Saison Bleue de Toulouse
David Grimal, violon
Anne Gastinel, violoncelle
Philippe Cassard , piano
27/02/2018
Clefs de Saint-Pierre
Impressionnismes
26/02/2018
 
 

 

Concerts / Orchestre National du Capitole, Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté - 9 juillet 2018
     

CRITIQUE

L’autre fête de la musique

La 15ème édition du festival Toulouse d’Eté s’ouvrait, ce lundi 9 juillet, au plus grand nombre. Un grand concert gratuit, offert par la Ville de Toulouse, marquait en même temps l'ouverture du festival et celle de l'EuroScience Open Forum 2018 (ESOF), le plus grand congrès scientifique en Europe, attribué pour la première fois à une ville française. Le lieu choisi pour cette manifestation exceptionnelle constituait également un événement. La vaste Prairie des Filtres, tout au bord de la Garonne accueillait ainsi les Toulousains avides de musique et de rassemblement convivial.

Ce soir-là, alors qu’un peu de fraîcheur, toute relative d’ailleurs, commence à tempérer la canicule diurne, le pont Neuf qui jouxte la Prairie s’emplit, très tôt avant le début de la manifestation fixé à 21 h, d’un foule impressionnante de joyeux pèlerins. Si on aperçoit quelques habitués des concerts de la Halle aux Grains, le gros des troupes est constitué de familles avec enfants, d’amis de tous âges, bref de toute une assistance nouvelle pour les prestations de musique classique. Car il s’agit ici de retrouver l’Orchestre national du Capitole qui anime avec le succès que l’on connaît la vie musicale toulousaine et celle de la région.



Le dispositf technique sur la Prarie des Filtres. Lahav Shani apparaît sur l'écran vidéo
- Photo Romaric Pouliquen -

Le Maire de la ville et Président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, souhaite tout d’abord la bienvenue à ce vaste public qui doit finalement se tenir debout afin de permettre aux nouveaux arrivants de pénétrer sur la Prairie des Filtres, pacifiquement envahie ! Puis c’est enfin l’arrivée de celui qui se charge de diriger la soirée.
Pour l’occasion, l’administration de l’Orchestre a choisi, en accord avec les musiciens, de confier la baguette au jeune chef israélien Lahav Shani qui a déjà tissé des liens forts avec la formation symphonique toulousaine. A plusieurs reprises, ce surdoué en musique (il est également un excellent pianiste) a dirigé l’ONCT avec grand succès. Il réalise ce soir-là une performance remarquable dans des circonstances si peu traditionnelles, si peu conforme aux habitudes. Avec précision, enthousiasme et générosité, il entraîne ses musiciens dans un patchwork coloré et brillant qui n’exclut pas les moments d’émotion. Détail important, il dirige tout le programme sans partition, avec toute la souplesse et le charme correspondant à chaque pièce abordée. On pense à la boutade du grand Arturo Toscanini : « Il vaut mieux avoir la partition dans la tête que la tête dans la partition ! »
La soirée s’ouvre sur un véritable « tube » classique, le légendaire Apprenti Sorcier de Paul Dukas. Chacun reconnaît les pérégrinations d’un certain Mickey se débattant avec un balai récalcitrant dans le célèbre dessin animé Fantasia de Walt Disney. Même les moins habitués des concerts se dandinent sur les notes des bassons en folie, jusqu’au dénouement tragi-comique de la ballade de Goethe.



L'Orchestre national du Capitole dirigé par Lahav Shani en fin de concert
- Photo Romaric Pouliquen -

Un bel épisode consacré à Leonard Bernstein lui emboîte le pas. Avec l’ouverture de Candide, on retrouve avec plaisir cet ouvrage touchant, à mi-chemin entre opérette, opéra et comédie musicale que le Théâtre du Capitole avait inscrit dans sa saison 2016-2017. Les Danses Symphoniques de West Side Story renouent avec le succès universel de cet autre emblème si profondément américain. La vivacité des épisodes animés contraste avec la tendresse évoquée des amours rivales.
La seconde partie du concert investit la Russie de légende. Ce sont tout d’abord les flamboyances du ballet d’Igor Stravinsky, L’Oiseau de Feu. Les deux extraits les plus brillants se succèdent. Ainsi, à la Danse infernale du Roi Kastcheï, toute en convulsions impressionnantes, succèdent l’épisode final qui enchaîne l’inquiétante Berceuse et le Final éclatant.
C’est avec les couleurs éclatantes des fameux Tableaux d’une exposition, de Modeste Moussorgski, dans la rutilante orchestration de Maurice Ravel, que s’achève le programme « officiel » de la soirée. La Cabane sur des Pattes de Poule (évocation de la terrible sorcière Baba Yagà) hoquète comme un animal fantastique avant d’ouvrir la voie au final lumineux de La Grande Porte de Kiev. Une apothéose sonore et visuelle qui reçoit une ovation chaleureuse de tout le public.
Il faut préciser que l’indispensable sonorisation est associée à une retransmission vidéo tout au long de la Prairie. Chacun peut alors contempler aussi bien l’ensemble de l’Orchestre et de la foule amassée que les gros plans sur chaque pupitre, chaque musicien, permettant ainsi de surprendre la complicité qui les lie…
Il n’est évidemment pas question d’en rester là ! Le chef revient à plusieurs reprises sur le devant de la scène et finit par accorder deux bis que chacun pourrait accompagner de la voix : la Danse hongroise n° 5 de Johannes Brahms, tsigane en diable, suivie de l’incontournable ouverture de Carmen, repris en chœur par le public.
Le chef remercie chaque soliste, chaque pupitre qu’il fait lever et acclamer par la foule estimée à près de 20 000 spectateurs. A leur tour, les musiciens manifestent leurs chaleureuses reconnaissances vis-à-vis de Lahav Shani que l’on espère vivement accueillir de nouveau à Toulouse.
Oui vraiment, Toulouse a vécu une autre fête de la musique, joyeuse et populaire !

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 11 juillet 2018

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 
Programme du concert donné le 9 juillet 2018 à 21 h à la Prairie des Filtres de Toulouse :

* P. Dukas
- L’Apprenti Sorcier

* L. Bernstein
- Candide, Ouverture
- West Side Story, Danses symphoniques

* I. Stravinsky
- L’Oiseau de Feu, suite pour orchestre (extraits)
Danse infernale du Roi Kastcheï
Berceuse et Finale

* M. Moussorgski
- Les Tableaux d’une exposition (extraits)
La Cabane sur des Pattes de Poule (Baba Yagà)
La Grande Porte de Kiev

 

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index