www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 

 

Opéra/ Royal Opera House de Londres  / La Fille du Régiment - G. Donizetti (27/01/2007)
     

Alessandro Corbelli (Sulpice) et Nathalie Dessay (Marie)
(Photo Bill Cooper)


CRITIQUE

Une Fille très…French touch

 

C’était, indiscutablement, l’un des spectacles les plus attendus de cette saison lyrique européenne. L ’attente fut entièrement comblée.

A vrai dire, les doutes sur le succès de ce spectacle n’étaient pas vraiment permis.

Afficher Natalie Dessay dans une prise de rôle, celui de Marie, et Laurent Pelly comme maître d’œuvre (mise en scène et costumes) d’un genre dans lequel il excelle, c’était l’assurance d’une finition au cordeau. Ce fut le cas. Deux actes, deux décors, signés Chantal Thomas. Le premier se passe sur un amoncellement gigantesque de cartes de géographie. La guerre à laquelle nous assistons, de loin,  n’est qu’un prétexte couvrant les amours du beau Tonio et de la fougueuse vivandière Marie, cette fille adoptée par tout un régiment veillant sur elle comme sur une enfant. Le deuxième, plus cosy, nous fait pénétrer l’intérieur du château des Barkenfeld, sur l’air de…. « Madame Arthur », composition célèbre de 1892  due  à la plume et au talent de notre Yvette Guilbert nationale.

C’est au milieu de ces boiseries cirées en permanence que Tonio fera irruption à bord d’un char d’assaut pour enlever sa bien aimée. Les dialogues, revisités et mis au goût du jour par Agathe Mélinand, font la part belle, surtout en seconde partie, à une certaine culture so British qui fit écrouler de rire des spectateurs déjà en état d’apesanteur avancée. Humour, émotion, tendresse, le tout sur un rythme ininterrompu et une invention de chaque instant, voilà les clés d’une réussite en tous points remarquable.

 
Dans le rôle de Marie, finalement peu exposé vocalement par rapport à d’autres emplois,  notre French soprano domine la partition et se déchaîne dans une interprétation scénique complètement déjantée.

Il faut la voir repasser les caleçons de ses « papas » avec un aplomb incroyable, ou bien encore quitter la scène soulevée à bout de bras par le régiment entier. Délaissant, brièvement, les sonorités splendides d’une voix sans pareille, Natalie Dessay n’hésite pas une seconde à malmener son timbre afin de donner plus de relief à telle ou telle phrase, achevant ainsi une composition que l’on peut, sans crainte, qualifier d’unique.
Nathalie Dessay (Photo Bill Cooper)

En ce 27 janvier, le hasard du calendrier me donnait l’occasion, rare, de découvrir un ténor. En effet, pour une seule représentation, Juan Diego Florez avait laissé sa place au jeune ténor sud africain Colin Lee qui, pour l’occasion, prenait le rôle de Tonio. Doué d’une technique sans faille, cet interprète déploie une quinte aigue stupéfiante de facilité et parfaitement timbrée. A ce titre, son air du premier acte, se clôturant sur les célèbres 9 contre ut, lui valut une ovation justement méritée. Mais le talent de cet artiste ne s’arrête pas là. Musicien d’une subtile sensibilité, maître d’un contrôle du souffle étonnant, Colin Lee sait aussi phraser le meurtrier deuxième acte (Pour me rapprocher de Marie) avec une délicatesse qui force l’admiration. Un nom à suivre, indiscutablement.

Saluons aussi tout le métier de Felicity Palmer, délicieuse Marquise de Berkenfeld, d’Alessandro Corbelli, un généreux Sulpice et, dans un rôle non chanté, de la comédienne britannique, star de séries TV et du théâtre, l’immense Dawn French, elle aussi responsable de crises de fou rire gigantesques.

Les phalanges du Royal Opera House, sous la direction incisive, attentive, pleine de charme et de poésie, du maestro Bruno Campanella, se montrèrent à la hauteur de leur réputation, celle des meilleures au monde dans le domaine lyrique.

Le rendez-vous était bien là.

Robert Pénavayre

 

 

     

 

infos
 

Pour tout renseignement sur la saison du Royal Opera House de Londres : www.roh.org.uk


 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index