www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Livres/ Les maîtres de l'espionnage – Rémi Kauffer
     

Totalement vertigineux !

Sachez qu’après avoir lu ce livre, vous n’écouterez plus la radio, ni lirez votre quotidien favori et encore moins regarderez la télévision comme avant. En effet, la somme incroyable d’événements que nous livre Rémi Kauffer ici se rapporte à ces maîtres du mystère et de la manipulation de masse dont le cinéma nous abreuve et qui nous font fatalement fantasmer : les espions. Le sujet est à ce point compliqué que l’auteur, dont nous avions dévoré en 2016 Paris la Rouge, a justement décidé de scinder ces personnages de l’ombre en plusieurs familles, tant il est vrai que chacune a des attributions très… spéciales.

Voici donc, et dans un luxe de détails à faire tourner la tête, tout d’abord les « grands patrons », de l’URSS, avec l’ancêtre du KGB, au MI 6 londonien en passant par la CIA sans oublier le célèbre M. de Marenches et la non moins célèbre « piscine » française.


O

Tout ce beau monde décide, douillettement au chaud dans son bureau. Il faut bien que d’autres mettent leurs mains dans le cambouis. C’est la famille des « agents de terrain », qu’ils soient chefs de réseau, où l’on évoque le Colonel Groussard mais aussi Marie-Madeleine Fourcade, immense résistante, ou bien qu’ils appartiennent à la famille des « grands opératifs » qui nous fait croiser Richard Sorge, peut-être le plus grand espion du 20ème siècle. Déjà le vertige vous guette…
C’est le moment que choisit la famille des « versatiles » pour faire son entrée et avec elle les agents doubles, Philby en tête, suivi de près par Iltis, un agent… triple. La plupart a connu des vies plus que mouvementées et certains ont disparu en emportant leur vérité. Les « exécuteurs des basses œuvres » semblent indispensables à la discipline.

Les voici avec leur cortège de « célébrités », au premier rang desquelles un dénommé Carlos et le Boucher de Lyon, Klaus Barbie.Viennent les « agents d’action ». C’est dans ce paragraphe que l’auteur nous détaille, entre autres joyeusetés, comment les Américains nous ont bouté hors d’Indochine. Sans oublier l’enlèvement raté de Kadhafi par Alain de Marolles, ce qui lui valut les foudres de VGE. Pour terminer ce tour d’un monde improbable par définition, voici la cohorte des « fauteurs de troubles » et celle des « chasseurs de taupes », Kang Sheng, le Maître des ténèbres, Ta Mok, le bourreau khmer rouge, deux lignes sur Mata Hari et autres figures diaboliques, pour achever avec… John Le Carré, « l’espion qui vendait la mèche », et pas mal de livres surtout. Dans cet univers toxique se croisent des terroristes et des idéologues, des hommes assoiffés de pouvoir et de simples employés « d’agence ». Ils nous côtoient, soyons en sûr.
Fidèle à son écriture, Rémi Kauffer nous fait pénétrer ces tentaculaires galaxies avec un aplomb incroyable, ajoutant çà et là une réflexion personnelle dont l’objectivité ne peut être mise en doute vu sa connaissance d’un milieu présent de manière plus ou moins formelle dans toutes les structures étatiques, mais aussi dans le domaine politique, commercial et industriel. Mais ceci est une autre histoire, dans laquelle internet joue un rôle majeur.
Un livre-somme, unique en son genre, très loin de certaines jamesbonderies…
Passionnant autant qu’effroyablement instructif !

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 22 janvier 2018

 

infos
 
 

« Les maîtres de l’espionnage », de Rémi Kauffer – Editions Perrin – 617 pages – 26 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index