www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Livres/ Folies de mai - Hervé Baslé
     

Contes de la folie ordinaire

Etrange et déroutant roman que celui-ci. Son auteur, très connu pour ses séries télévisuelles, nous entraîne dans un petit village de la campagne bretonne en ce printemps qui, à l’instar de la sève flambant neuve, va quelque peu chambouler l’esprit de trois habitants du susdit patelin. Les héros de ce livre aux accents d’une incroyable simplicité de ton et d’esprit sont trois hommes. Ils ont en commun d’être à leur propre recherche.

O

Il y a Clément, marchand de chaussures ayant réussi son job mais pas son mariage, son épouse étant avant tout obsédée par l’argent. En matière d’obsession, Clément ne se défend pas mal car il est lui-même obnubilé par la statue équestre de Bertrand du Guesclin trônant sur la place du village, une statue à laquelle il s’adresse chaque fois qu’il passe devant elle. Puis, un beau jour, une jeune fille lui tourne la tête et va le transformer en défenseur inconditionnel des grenouilles, ce à quoi il va s’employer, devenant organisateur de concerts batraciens. Mais une idée le hante, se faire faire une armure à l’image de celle du fameux connétable. L’argent ne lui manquant pas, il va derechef trouver le maréchal-ferrant et se fait confectionner le dit habit de métal. Et c’est ainsi harnaché, qu’à l’image de Don Quichotte en quête de sa Dulcinée, il quitte le village.
Le deuxième « héros » est d’un autre genre.

Il s’agit d’Alfred, vieux garçon solitaire, pas vraiment séduisant mais riche héritier de la plus belle propriété du coin, en conversation permanente avec ses cochons, ses vaches mais aussi le portrait de ses défunts parents. Pas mal barré celui-ci aussi. Un beau jour, il décide de prendre femme et va se présenter chez les prétendantes, muni de précieuses cochonnailles toutes fraîches. Le résultat ne sera pas à la hauteur, loin s’en faut, de ses espérances. Le troisième lascar est un parisien pur jus, jeune retraité de la SNCF, venu dans le patelin finir ses jours tranquillement. Enfin, tranquillement, c’est ce qu’il croyait ! Lui, simple employé, se voit, par le truchement de rumeurs qu’il s’empresse de ne pas contredire, dans la stature de Directeur Général de la SNCF à la retraite. Se prêtant à la confusion, il va de plus arborer une attitude de croyant pratiquant prêt à aider Monsieur le Curé. En ces pays bretons, cela est toujours bien vu. Mais la chair est faible… et le Malin jamais bien loin.
Une chronique cocasse d’un milieu rural dont on connaît bien les us et coutumes avec, ici, ce petit ton « dégagé » dans l’écriture et le vocabulaire dans lequel on pourrait facilement reconnaître l’accent d’un Pagnol. Ce qui n’est pas forcément un mince compliment.

Robert Pénavayre

 

infos
 
 

« Folies de mai », roman d’Hervé Baslé - Editions
J C Lattès – 307 pages – 19 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index